Le Charles de Gaulle patrouille dans le Golfe après l’attaque iranienne d’un navire israélien

Publié par

Le porte-avions français dans le Golfe après qu’un navire israélien a été pris pour cible

Le porte-avions français Charles de Gaulle est arrivé à Abu Dhabi dans le cadre d’un déploiement où la France se dit attachée à la «liberté de navigation».

Par SETH J. FRANTZMAN   26 MARS 2021 18:23

Le porte-avions USS Abraham Lincoln (CVN 72) navigue dans l'océan Indien près de l'Indonésie, le 3 février 2005. (Crédit photo: TIMOTHY SMITH / US NAVY / REUTERS)

Le porte-avions USS Abraham Lincoln (CVN 72) navigue dans l’océan Indien près de l’Indonésie, le 3 février 2005.(crédit photo: TIMOTHY SMITH / US NAVY / REUTERS)

Un porte-conteneurs sous pavillon libérien, mais appartenant à des Israéliens, nommé Lori a été frappé jeudi dans le golfe d’Oman, selon des informations. Ce serait le deuxième incident de ce type impliquant un navire israélien après que le Helios Ray a été touché par une mystérieuse explosion dans la même zone le 26 février. Aujourd’hui, le porte-avions français Charles de Gaulle est arrivé à Abu Dhabi dans le cadre d’un déploiement où la France se dit attachée à la «liberté de navigation». La ministre française de la Défense, Florence Parly, défend depuis longtemps que la France et la communauté internationale doivent jouer un rôle plus consistant à la suite des attaques contre des navires en mai 2019 dans le golfe d’Oman. 

190522-N-CN315-0001 BAY OF BENGAL (May 22, 2019) The French navy aircraft carrier FS Charles de Gaulle (R 91) and the Royal Australian Navy submarine HMAS Collins (SSG 73) transit the Bay of Bengal during exercise La Perouse. The exercise, comprised of multiple anti-submarine warfare drills, was designed to enhance unit-level training, improve the strike group’s ability to respond to a submarine threat, and enhance interoperability between the U.S. and French navies. (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 2nd Class Jimmy Ong/Released)

Le Charles de Gaulle est le navire amiral de la marine française et est amarré au port de Mina Zayed, selon les rapports. Trois frégates et un sous-marin l’accompagnent. Les Français effectuent régulièrement des exercices majeurs dans le monde entier, dans le cadre de leurs déploiements navals tels que le déploiement annuel de plusieurs mois de la Jeanne D’Arc.  Le déploiement de quatre mois du navire majeur de la France est appelé cette fois : Clemenceau 21. Le déploiement a commencé le 21 février. Georges Clemenceau a été premier ministre de la Troisième République française pendant la Grande Guerre de 1914 à 1918. La France cherche à se réaffirmer davantage dans les affaires régionales sous le président Emmanuel Macron.   L’arrivée des Français le même jour que l’attaque du deuxième navire appartenant à des Israéliens n’est pas liée mais elle illustre l’importance d’une présence navale des États-Unis, de la France et d’autres pays pour stopper ce genre d’attaques ou au moins surveiller et recueillir des preuves à leur sujet ou dissuader l’Iran de nouvelles attaques. 

Les détails complets sur les deux attaques ne sont pas clairs, mais le New York Times a publié un article décrivant une guerre de l’ombre israélo-iranienne en mer. Cela survient après la publication du reportage du Wall Street Journal au début du mois sur une douzaine d’attaques israéliennes présumées contre des navires iraniens. Le canal de Suez est maintenant bloqué, donc aucun navire iranien ne semble le traverser maintenant en direction de la Syrie.  « La mission principale du déploiement, Clemenceau 21 est la lutte contre le terrorisme, contre Daech », a déclaré le contre-amiral Marc Aussedat, selon Arab News. «Nous sommes également déployés dans les zones stratégiques où sont en jeu les intérêts français, européens, alliés et c’est un outil pour répandre la stabilité et rappeler à tous l’importance de la liberté de navigation et de la liberté d’action depuis la mer.  » 

La France se rapproche des Émirats arabes unis et de la Grèce et de l’Inde, ainsi que des États-Unis, ces dernières années. Le groupe de frappe français est accompagné d’un navire de Grèce et de Belgique ainsi que de l’USS Porter. Cela montre un engagement occidental important au Moyen-Orient.  

jpost.com

Laisser un commentaire