Des centaines d’experts du lance-roquettes pako-afghans entraînés ont atterri en Syrie

Publié par


image
Des membres des Forces de la mobilisation populaire (FMP) lors de la procession funéraire de Wissam Alyawi, un haut commandant de la faction Asaib Ahl al-Haq qui compose les FMP, le 26 octobre 2019 à Bagdad. [Ahmad al-Rubaye/AFP]

 Nziv 

Des renforts militaires des milices iraniennes ont atteint diverses zones de la province d’Alep, dans le nord de la Syrie, ces derniers jours.

Amjad al-Sari, porte-parole du réseau Ein al-Praat, a déclaré à l’agence de presse Zaitoun qu’un avion iranien avait atterri à l’aéroport international de Damas avec des centaines d’agents, pour la plupart des nationaux afghans et pakistanais, experts en lance-roquettes et lance-missiles, et ils ont ensuite été transférés à la ville d’Alep.

Il a ajouté que les renforts comprenaient également des armes lourdes, des lance-missiles et des mortiers, ainsi qu’un grand nombre d’armes personnelles telles que des kalachnikovs et des fusils de précision.

Il a noté que les armes et les combattants avaient été transférés au quartier général de la milice à Bab al-Nirb -, dans le centre d’Alep, où se trouve le Hajj « Jawad al-Jafari » – (Général Mohamed Ali Al Jafari)

Général Mohamed Ali Al Jafari des Gardiens de la Révolution

Al-Jafari a renforcé le quartier général de la milice avec des armes et des combattants, et a envoyé d’autres forces dans la ville d’al-Wadihi – الوضيحي, au sud d’Alep, et des forces supplémentaires sont entrées au sein du quartier général de la milice Harakat Al-Nujba (Harakat Hezbollah al-Nujaba ou HHN, arabe : حركة حزب الله النجباء, Le mouvement des nobles du parti de Dieu) dans la banlieue sud de la province d’Alep.

Aujourd’hui, mardi 23 mars, la milice de la brigade des gardiens de la révolution iranienne Abu al-Fadl al-Abbas a transféré certaines de ses armes lourdes ainsi que certains de ses combattants et véhicules vers la ville d’Al-Wadihi, contrôlée par le régime syrien et les milices iraniennes dans la zone rurale du sud d’Alep.

La milice a transféré un grand nombre de combattants sur des voitures à traction avant, de l’artillerie lourde et d’autres armes vers la ville d’al-Wadihi.

La milice a également transféré environ 340 combattants de la région de Saida Zinab à Damas vers la ville de Sefirah – سفيرة, au sud-est d’Alep, pour établir son propre quartier général près du complexe de défense du régime Assad.

Il convient de noter que l’enceinte de sécurité syrienne située dans la zone de la ville d’a-Safira était autrefois la plus grande usine d’armes chimiques du Moyen-Orient. Selon des sources étrangères, l’usine est actuellement utilisée pour la production de munitions et de barils d’explosifs. Dans le passé, des ogives de missiles Scud à longue portée étaient également stockées sur le site. Il n’est pas inconcevable que les Iraniens essaient d’exploiter les lignes de production de l’usine dans le domaine de la production de missiles balistiques qui existaient dans le passé.

Laisser un commentaire