Grande-Synthe (59) : Procès terminé ?  Non ! Procès interminable ! JM Alcalay

Posted by

Par Jean-Marc Alcalay

Grande-Synthe (59) : Procès terminé ?  Non ! Procès interminable !

                                                                                    

Hier dans la Voix du Nord…[1]

Opération antiterroriste à Grande-Synthe au centre Zahra France, association musulmane chiite

     Vous souvenez-vous ? Nous sommes en 2005, la création à Grande-Synthe, près de Dunkerque, du groupe Zahra, un groupuscule associatif de militants d’obédience chiite iranienne fondée par Yahia Gouasmi. Volontiers prosélyte et antisioniste, ce triste personnage appelle bien sûr à la haine d’Israël, est pro-Hezbollah et pro-terroriste, (c’est presque un pléonasme) et reçoit ses invités dans sa belle fermette de style méditerranéen, voire oriental. En 2009, il accueille Dieudonné et si cet ex-comique y est aussi entré, il n’a pas manqué d’essuyer ses chaussures crottées d’antisionisme sur le drapeau israélien en guise de paillasson… En 2009, le groupe Zahra soutien le non moins obscur Parti antisioniste toujours présidé par Yahia Gouasmi. On prend les mêmes et on recommence ! Il récolte 150 voix aux élections. Pas de quoi détrôner le maire socialiste sortant, recyclé à partir de 2015 en écolo-pastèque, (vert à l’extérieur et rouge à l’intérieur). Eh oui,  « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme », écrivait Lavoisier. En 2019,  ce même maire devient député européen. En tout cas, pendant toutes ces années, c’est plus d’une centaine de personnes qui se massent dans les locaux de l’association Zahra pour y écouter « les bonnes paroles » de nos crapules gonflées d’idéologie antisémite et islam-iste.

     Octobre 2018, les policiers du RAID et de la BRI débarquent dans leur local pour y saisir trois armes à feu illégales et en 2019, par décret, en conseil des ministres, il est décidé de dissoudre l’association. Mais rien n’y fait, nos trois énergumènes continuent leurs activités d’où un autre jugement le 27 novembre 2020. Puis verdict en janvier 2021 : nos trois acolytes antisémites-antisionistes…, et j’en passe, qui risquaient une peine de prison en plus de la fermeture de leur local et la confiscation de leur mobilier sont…RELAXÉS ! Belle justice ! Entre temps il semble qu’ils ont été rappelés à la barre en mai 2020 pour « ne pas avoir déposé des comptes certifiés devant la commission nationale des comptes de campagne et du financement des partis politiques » (élections de 2009). Et, stupéfaction, le 21 juin 2020,  ils sont à nouveau RELAXÉS. Mais la justice n’en finit pas de vouloir rendre la justice. C’est parfois heureux. Donc, mercredi 17 mars 2021, autre jugement.

Alors, le verdict… ![2]

    Le parquet a donc fait appel de la précédente décision du tribunal, pour le même motif concernant les comptes de campagne de 2009, c’est à dire 12 ans après ! Ont donc comparu, toujours Yahia Gouasmi et son trésorier Ismael Takdemt. Le parquet a réclamé une nouvelle fois 3 mois d’emprisonnement avec sursis et 2000 euros d’amende pour chacun d’entre eux, ce à quoi leur avocat a plaidé du fait que  « ce n’était pas un Parti mais une association dont le matériel avait déjà été saisi… » Ah bon ! Le Parti antisioniste ainsi nommé n’était donc pas un Parti mais une association… ? Curieux argument que je ne comprends pas…

Décision le 21 avril. Pour le verdict, il faudra attendre. Affaire à suivre, encore…

Jean-Marc Alcalay    


[1] Jean-Marc Alcalay, Grande-Synthe (59) Ainsi parlait Zahra…France !, in JForum, 7 octobre 2018. Jean-Marc Alcalay,  Grande-Synthe (59). Le centre Zahra, aujourd’hui comme hier, in Lessakel, 13 février 2021.

[2] La Voix du Nord du 21 mars 2021.  « Des responsables de l’ancien Parti antisioniste appelés à comparaître ». Article signé G.D. (CLP), p. 13. 

Laisser un commentaire