Douche glacée pour Netanyahu : L’Arabie Saoudite sera la dernière à normaliser ses relations

Posted by

Il semble que la Cour Royale du Royaume ait voulu refroidir les ardeurs de Netanyahu à se servir du thème de la normalisation avec l’Arabe Saoudite, notamment, comme d’un argumentaire de vente électorale. Ou encore, tout simplement, l’Administration Biden serait 7parvenue en* sous-main à convaincre suffisamment d’éléments-clés au sein de la Cour saoudienne pour mettre un poids-lourd dans son moteur de la réactivation du « processus de paix » au profit des Palestiniens…

Alors que tout porte à croire qu’en coulisse, les arrangements sécuritaires et stratégiques se portent bien, l’un des principaux commentateurs saoudiens s’est chargé de jeter la bassine d’eau froide à la veille du scrutin : « Normalisation avec Israël – seulement après l’indépendance palestinienne« 

Le Dr Nawaf Obeid, qui est proche du régime de Riyad, a écrit dans le journal palestinien Al-Quds qu’une décision de la reconnaissance saoudienne d’Israël pourrait mettre en colère les extrémistes dans le pays et provoquer des violences. •

Publié le: 22.03.2021 10:13 Mis à jour à: 22.03.2021 10:1987

  • Roi d'Arabie saoudite Salman Abdullahiz // Photo: AP
  • Roi d’Arabie saoudite Salman Abdullaziz // Photo: AP

L’Arabie saoudite ne normalisera pas ses relations (officielles) avec Israël tant que l’indépendance palestinienne n’aura pas abouti, a déclaré aujourd’hui (lundi 22 mars) un commentateur saoudien proche de Riyad, dans un article d’opinion pour le journal palestinien Al-Qods.

Le commentateur, le Dr Nawaf Obeid, affirme dans un article intitulé « Verrons-nous le drapeau israélien flotter à Riyad? » 

«La violence et les violations des droits de l’homme commises par Israël dans les Territoires palestiniens « occupés » d’une part, et la réponse des quatre Etats de la péninsule arabique d’autre part, constituent une contradiction et un paradoxe pour beaucoup». Obeid a affirmé que l’initiative de paix saoudienne de 2002 était «le seul moyen de parvenir à un accord entre Israël et le monde musulman». «La plupart des habitants de l’Arabie saoudite croient toujours que, comme le roi Faisal l’a déjà déclaré, l’Arabie saoudite sera le dernier pays arabe et musulman à reconnaître Israël», a déclaré l’expert, ajoutant que «bien que peu de gens parlent de cela, il y a des extrémistes religieux violents qui ne reconnaîtront pas Israël. « Parce qu’ils verront ce mouvement comme un abandon des valeurs de l’Islam. » 

Cependant, Obeid reconnaît qu’il y a effectivement eu des progrès ces dernières années dans la reconnaissance d’Israël. « Il est impossible d’ignorer le fait que la porte de la normalisation avec Israël s’est effectivement ouverte et il est impossible de la bloquer ou de la fermer complètement. Mais le monde verra qu’une telle normalisation sera conditionnelle et que cette condition est l’indépendance palestinienne », a écrit Obeid. . En raison de la proximité d’Obeid avec la maison royale et de ses positions, on peut supposer que ses remarques reflètent, au moins dans une certaine mesure, les positions du gouvernement de Riyad, qui a précédemment annoncé qu’il cherchait à établir des relations avec Israël uniquement dans le cadre d’un accord entre Israéliens et Palestiniens.

israelhayom.co.il

Laisser un commentaire