Un système anti-drones israélo-émirati dans le package de 10 milliards de $ investis

Publié par
LES EAU ANNONCENT UN FONDS D’INVESTISSEMENT DE 10 MILLIARDS DE DOLLARS POUR ISRAËL, QUI SERVIRA, ENTRE AUTRES, A DÉVELOPPER UN SYSTÈME DE DÉFENSE AÉRIENNE CONJOINT

Cliquez pour voir l’image en taille réelle

Le 11 Mars, les Émirats arabes unis a annoncé un fonds de 10 milliards $ pour les investissements en Israël.

Cela a été décidé à la suite d’un «appel téléphonique constructif» entre le cheikh Mohamed ben Zayed, prince héritier d’Abou Dhabi et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Grâce à ce fonds, les EAU investiront en Israël et aux côtés d’Israël dans des secteurs tels que l’énergie, la fabrication, l’eau, l’espace, la santé et l’agro-technologie.

Le fonds d’investissement soutiendra des initiatives de développement visant à promouvoir la coopération économique régionale entre les deux pays. Les allocations de fonds proviendront des institutions gouvernementales et du secteur privé.

«Cette initiative fait partie intégrante de l’accord de paix historique signé par les Émirats arabes unis et Israël avec le soutien des États-Unis, et démontre les avantages de la paix en améliorant la vie des peuples de la région. C’est une manifestation du nouvel esprit d’amitié et de coopération entre les trois pays, ainsi que de leur volonté commune de faire progresser la région », a salué Gulf News en faisant l’éloge de ces progrès.

En particulier, Israel Aerospace Industries (IAI) a annoncé son intention de développer conjointement un système de missile anti-drone avancé avec le fabricant d’armes EDGE, appartenant à l’État des Émirats arabes unis.

Israel Aerospace Industries (IAI) a déclaré dans un communiqué que les entreprises travailleraient ensemble pour construire le système afin de «détecter, identifier, classer et intercepter un large éventail de menaces (aériennes)».

Drone-Dôme de Rafael qui existe déjà

L’IAI a déclaré que le système de missiles anti-avions sans pilote (C-UAS) comprendra des solutions de neutralisation ou « mise à mort » douce, telles que le brouillage électronique, les cyber-prises de contrôle, et des capacités de neutralisation (mise à mort radicales) telles que les armes à feu, les missiles, l’électromagnétique et les lasers, ainsi qu’un commandement et un contrôle avancés.

« Le C-UAS est totalement autonome et ne nécessite aucune supervision humaine ou limitée », a déclaré la grande société aérospatiale israélienne.

«Une série de contre-mesures, allant du brouillage à la destruction des drones, sera proposée en fonction du niveau de menace et de l’environnement opérationnel ciblé du client», ajoute le communiqué.

L’IAI a en outre affirmé que le projet aurait «des avantages plus larges pour la région [du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord] et au-delà».

Boaz Levy, président et chef de la direction d’IAI, a accueilli le projet comme «un tremplin pour de nouvelles alliances commerciales et stratégiques entre» Tel Aviv et Abu Dhabi.

Faisal al-Bannai, PDG et directeur général d’EDGE, a déclaré que le projet est sur le point de renforcer le portefeuille de technologies de pointe des EAU et les partenariats dans la région, ajoutant que l’accord est «conforme» aux accords de normalisation récemment négociés.

«Nous pensons que cette collaboration aidera les deux entreprises grâce au transfert de connaissances et au partage des capacités», a déclaré Bannai.

Le soutien aux Palestiniens du côté des Émirats arabes unis est pour ainsi dire perdu. La chaîne de télévision israélienne Channel 12, citant le Center for Near East Policy Research, a rapporté le 5 février que si les Émirats arabes unis ont financé l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés dits palestiniens au Proche-Orient (UNRWA) à hauteur de 53 millions de dollars et 51 millions de dollars en 2018 et 2019 respectivement, il n’a fourni à l’agence que 1 million de dollars en 2020, car ce soutien diminue rapidement.

Terre-des-Juifs et agences

2 commentaires

Laisser un commentaire