Netanyahu serait-il passé d’Audi à Chevrolet?

Posted by

 

Le Premier ministre possède une flotte de véhicules Audi A8, mais pour ses nombreux rassemblements électoraux, il se déplace en fait dans une Chevrolet Suburban blindée louée à une entreprise privée. Des sources impliquées dans l’affaire ont déclaré que la décision de louer la voiture découle de considérations de sécurité du Shin Bet

Itamar Eichner

Publié: 11.03.21, 21:46

Logo de la marque

Audi 8 Out, Chevrolet Suburban In:

Ces derniers jours, le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est déplacé en Israël dans une toute nouvelle jeep blindée Chevrolet Suburban, qu’on n’avait encore jamais aperçu auparavant dans le convoi du Premier ministre et qui rappelle la « Cadillac One » conduisant le président des États-Unis.

Netanyahu a à sa disposition une flotte de modèles Audi A8, la dernière génération de véhicules blindés accompagnés de jeeps Land Cruiser. Mais pour ses nombreuses conférences électorales , qui se déroulent dans tout le pays et sont accompagnées de longues émissions « Facebook Live », il n’a pas circulé en Audi.

Benjamin Netanyahu dans une Chevrolet Saberben
Benjamin Netanyahu dans une Chevrolet Saberben
Audi A8 du convoi du Premier ministre Benjamin Netanyahu

C’est la première fois que Netanyahu se fait conduire en Chevrolet Suburban américaine. Il est à noter que la voiture Audi A8, dont chaque modèle coûte chacun environ deux millions de shekels, voyage en convoi derrière la Chevrolet.

Chevrolet a été embauché par une société privée appelée EE911 qui, selon ses publications, « possède une flotte de Chevrolet Suburban, 4X4, véhicules réguliers ou blindés, coupe-feu, luxueux et équipés d’une connexion Wi-Fi et de réfrigérateurs pour l’eau et les boissons fraîches. « Pourquoi a-t-on dû engager Chevrolet pour conduire Netanyahu à ses rassemblements électoraux? La réponse n’est pas tout à fait claire. Le Shin Bet a refusé de commenter les dispositions en matière de sécurité, mais des sources impliquées dans l’affaire ont affirmé que la location des véhicules était uniquement due à des considérations opérationnelles de sécurité du Shin Bet et qu’il ne s’agissait pas d’une décision du Cabinet du Premier ministre.

Laisser un commentaire