Pourquoi MbS manquerait au centre de la photo, jeudi à Abu Dhabi, entre Bibi et MbZ?

Posted by
Ils avancent du même pas et il est presque impossible d’imaginer que l’un irait dans une direction et l’autre pas, au du moins par la coulisse…

«  MBS est prêt à rencontrer Netanyahu à Abu Dhabi  », déclare une source émiratie

PS : cet article ne vaut que si Binyamin Netanyahu maintient son voyage d’une journée, puisqu’on apprend que son épouse Sarah serait hospitalisée pour une appendicite. A suivre…

Le Premier ministre effectuera sa première visite aux EAU depuis l’accord de paix. Néanmoins, la question centrale concerne le rôle effectif de parrainage de ces Accords, que joue en coulisse le jeune MbS, héritier de la couronne saoudienne, premier visé par les réprimandes de l’Administration Biden et, sûrement premier intéressé par la notion d’un bloc militaro-économique contre l’agression de l’Iran, directement ou par milices houties interposées…
A l’heure des technologies Zoom, on se doute bien que la fuite de sa probable rencontre avec Binyamin Netanyahu à Abu Dhabi n’a pas réellement besoin d’être présentielle pour devenir effective, ne serait-ce que par émissaire interposé (MbZ en l’occurrence). Quoi qu’il en soit, si elle avait lieu « réellement », il est certain qu’elle aurait un véritable et double-impact,
à la fois envers l’Administration américaine réprobatrice et envers l’Iran agresseur… Mais les accords eux-mêmes auraient tout lieu de demeurer secrets, aussi longtemps que l’exigeront les enjeux nucléaires et régionaux, ainsi que les servitudes de l’héritage de la couronne, du vivant de Salmane ben Abdelaziz Al Saoud (arabe : سلمان بن عبد العزيز آل سعود, Salmān bin ʻAbd al-ʻAzīz Āl Saʻūd), MbS n’ayant pas encore triomphé de tous les obstacles et rivaux déclarés ou non qui s’interposent entre le trône officiel et lui.
LE PREMIER MINISTRE Benjamin Netanyahu tient une conférence de presse au ministère de la Santé à Jérusalem en décembre.  (crédit photo: YONATAN SINDEL / FLASH90)

LE PREMIER MINISTRE Benjamin Netanyahu tient une conférence de presse au ministère de la Santé à Jérusalem en décembre.(crédit photo: YONATAN SINDEL / FLASH90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane pourraient se rencontrer jeudi à Abu Dhabi, a déclaré mercredi une source émiratie bien placée. «MBS est prêt à rencontrer Bibi», a déclaré la source, confirmant que des pourparlers sont en cours dans les trois pays pour organiser la réunion.

Israël et l’Arabie saoudite n’ont pas de relations diplomatiques, mais les relations entre les pays se sont réchauffées, notamment en coopération contre leur adversaire commun, l’Iran. Netanyahu et MBS, comme on l’appelle le prince héritier saoudien, se sont rencontrés en novembre de l’année dernière dans la ville saoudienne de Neom, bien qu’aucun des deux ne l’ait officiellement confirmé.

Interrogé sur la rencontre avec MBS mardi, Netanyahu a plaisanté: «Qu’est-ce que ça fait de poser des questions auxquelles vous savez que vous n’obtiendrez pas de réponse?»

Netanyahu prévoit de s’envoler pour les Émirats arabes unis jeudi, pour la première fois depuis son accord de normalisation avec Israël l’année dernière.

Le Premier ministre devrait rencontrer le prince héritier d’Abou Dhabi Mohammed ben Zayed Al Nahyan, sept mois après qu’Israël et les Émirats arabes unis ont annoncé les accords de paix et de normalisation d’Abraham.

Le voyage devrait avoir lieu moins de deux semaines avant les élections du 23 mars, malgré les informations selon lesquelles les responsables des Émirats arabes unis hésitaient à accueillir Netanyahu à une date qui serait considérée comme politique. Même si l’enjeu intérieur est déterminant pour Netanyahu, du fait des incertitudes qui subsistent, dans les rivalités de proximité avec ses principaux concurrents, et l’impossibilité de déterminer un véritable écart dans les sondages vis-à-vis d’eux, du côté du Golfe, il est évident que personne ne songerait à contester le leadership historique de « Bibi », dans la mise en place des Accords d’Abraham. Le grand mérite lui en revient, avec Yossi Cohen, Mohamed Bin Salman et les ténors de l’Administration Trump.

La source à Abou Dhabi a confirmé que l’élection était une considération, mais les dirigeants des Émirats arabes unis ont décidé d’accueillir Netanyahu quelle que soit la date. Le Premier ministre devrait prendre un avion privé pour Abu Dhabi et organiser des réunions à l’aéroport. Le plan repose sur une escapade rapide à Abu Dhabi, la capitale des Émirats arabes unis, pendant plusieurs heures. Netanyahu partirait jeudi matin et arriverait à Jérusalem à temps pour une réunion à 18 heures avec les Premiers ministres de la Hongrie et de la République tchèque, venus chercher des solutions extra-européennes à la crise de la Covid, au grand Dam de Macron, en situation de grave fiasco sur ce dossier.

Trois des visites prévues de Netanyahu aux Émirats arabes unis ont été annulées dans le passé, deux fois en raison des confinements et des restrictions du COVID-19 , ainsi que des développements politiques, et une fois en raison de problèmes d’horaire à Abu Dhabi. Il avait initialement prévu un voyage de plusieurs jours, avec des escales à Dubaï et à Bahreïn également.

Parlant d’une visite prévue aux Emirats Arabes Unis, Netanyahu a déclaré le mois dernier: «Elle a une grande importance sécuritaire, nationale et internationale.» Les EAU ont annoncé mercredi qu’ils étaient en «discussions formelles pour établir un couloir de voyage sans quarantaine» avec Israël.

Les EAU reconnaissent les certificats de vaccination israéliens contre le COVID-19, et vice versa. Les ministères des Affaires étrangères des pays espèrent mettre en œuvre l’accord en avril, a déclaré le ministère des Affaires étrangères des Émirats arabes unis.

Israël et les Émirats arabes unis sont les pays avec les campagnes de vaccination contre le COVID-19 les plus rapides au monde.

Terre-des-Juifs avec sourçage factuel auprès de Lahav Harkov du jpost.com

Laisser un commentaire