Qui es-tu, Nizar Awadullah? L’homme qui veut évincer Sinwar de la tête du Hamas

Posted by
Palestinian Hamas official Nizar Awadallah, attends the reconciliation meeting in Gaza City on April 23, 2014. Rival Palestinian leaders from the West Bank and Gaza Strip agreed to form a unity government within five weeks as peace talks with Israel face collapse. Photo by Ashraf Amra


 Nziv Hamas , Gaza

Nizar Awadullah (ou Awadallah) – # عوض_الله  est le nom qui défraie la chronique au Hamas de Gaza.

Il aurait battu le candidat quasi assuré du poste, Yahya Sinwar au premier tour (non décisif) de l’élection présidentielle du Hamas à Gaza. Dans les rangs du Hamas, c’est une figure familière et éminente. Il est important de noter qu’à l’intérieur de Gaza, les observateurs ne sont pas surpris par la lutte étroite imposée à Sinwar. Il y a des rapports faisant état de critiques croissantes sous la surface, contre Sinwar en raison de l’exclusion des personnages historiques du mouvement du centre de prise de décision, de l’échec des tentatives de briser le siège de Gaza, de son échec à conclure un nouvel accord d’échange de prisonniers et de ses relations tendues avec la Cisjordanie. Bref, on aurait affaire à un vote de protestation contre Sinwar, longtemps tenu pour être le candidat et protégé des services de renseignements égyptiens.

Awadallah, 64 ans, est l’un des fondateurs du Hamas avec Cheikh Yassin. Originaire d’un village de la région de Majdal, aujourd’hui Ashkelon. Au sein de l’organisation, il est considéré comme le leader de la ligne rigide semblable au Dr Rantisi, par opposition à la ligne plus pragmatique de Sinwar.

Le Dr Rantissi à son apogée

À la fin des années 80, il a dirigé l’appareil militaire du Hamas connu sous le nom de «combattants du Jihad palestinien» après l’élimination de l’ancien commandant Saleh Shehadeh. Pour ce rôle, il a été arrêté en 1989 et envoyé dans une prison israélienne pendant 10 ans. À sa sortie de prison, il a repris un poste de direction au Hamas à Gaza.

Il a joué un rôle clé dans les négociations de l’accord Shalit, qui a été conclu en 2011 et a dirigé la délégation du Hamas avec Ahmad al-Jabri (éliminé en 2012, avant l’opération Nuée ou Pilier de Défense.

Image

Crédit:  site  Telegram Doron Peskin

One comment

Laisser un commentaire