Saoudiens: « Netanyahu à l’avant-garde contre l’Iran, espérons qu’il soit réélu »

Posted by

Des proches de la famille royale ont expliqué dans une interview à i24NEWS que Riyad espère que la composition du gouvernement en Israël ne changera pas après les élections.

Publié dans: 04.03.2021 19:36 Mis à jour à: 05.03.2021 02:07241

  • Le Premier ministre Netanyahu et le prince héritier saoudien Ben Salman // Photo: AFP, Emil Salman
  • Le Premier ministre Netanyahu et le prince héritier saoudien Ben SalmanPhoto: AFP, Emil Salman

Une source proche de la famille royale saoudienne a expliqué dans une interview exclusive avec i24NEWS qu’elle suivait de près la prochaine campagne électorale israélienne et espérait que la composition du gouvernement ne changerait pas. La source, qui a demandé à rester anonyme, a souligné que l’Arabie saoudite reconnaît et apprécie le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, et soutient sa politique concernant les relations avec les États du Golfe et ses tactiques de pression sur l’Iran.


« Nous apprécions non seulement Netanyahu, mais nous l’aimons. Il est génial. Il a le charisme requis et il sait ce qu’il fait. Nous avons vraiment peur que le chef de l’opposition le remplace et que les choses ne changent », a déclaré la source en faisant allusion à Yair Lapid, président de l’opposition, et son parti Yesh Atid. Quand on a évoqué l’éventualité d’une élection du député Lapid, les sources saoudiennes ont préféré garder le silence.

Une source distincte, également liée à la famille royale, a précisé la préférence de l’Arabie saoudite pour Netanyahu. « Nous le voyons comme le fer de lance de la lutte contre l’Iran. » Cependant, il a souligné qu’aucune source saoudienne ne pouvait le dire ouvertement. « Aucun pays ne le dira publiquement, ni n’interférera dans les élections d’un autre pays, certainement pas nous et certainement pas maintenant. »

Les deux sources saoudiennes ont déclaré qu’il y avait un certain nombre de questions qui les préoccupaient particulièrement: un éventuel changement de gouvernement en Israël et une politique différente qui pourrait être imposée par l’administration Biden aux États-Unis, par rapport à son prédécesseur. L’ancien président Donald Trump, comme mentionné, aura maintenu des relations de travail étroites avec la partie contrôlée par Muhammad ben Salmane au sein du gouvernement saoudien. En outre, l’ancien président a mené une campagne de pression maximale sur l’Iran, y compris l’imposition de sanctions de grande portée. Pendant ce temps, Biden a déjà exprimé son désir déclaré de revenir à l’accord nucléaire de 2015, dont Trump s’est retiré en 2018, et a mis en œuvre une politique beaucoup plus froide, voire condamnatrice sur le plan des droits de l’homme, à l’égard de l’Arabie saoudite.

israelhayom.co.il

Laisser un commentaire