Obama a offert le Golan israélien à Assad

Posted by

Obama a offert à la Syrie un retrait israélien du plateau du Golan

Selon le journal saoudien Asharq Al-Awsat, les pourparlers ont atteint un stade avancé et les parties ont même préparé un document à signer.
NDLR : il est assez remarquable qu’on ne trouve trace d’aucun négociateur israélien, ni même d’un avis ni consentement du gouvernement hébreu sur cette « transaction » d’un bien qui ne vous (Obama) appartient en aucun cas…

 Par  Neta Bar  Publié le  0103-2021 08:34 Dernière modification: 03-01-2021 08:34

Président syrien Bashar Assad, ancien président américain Barack Obama | Photo de dossier: AP, EPA

Quelques mois à peine avant que la guerre civile syrienne n’éclate en mars 2011, l’administration Barack Obama a offert au régime d’Assad un retrait israélien du plateau du Golan en échange de la rupture des liens avec l’Iran et le Hezbollah, a rapporté dimanche le journal arabe Asharq Al-Awsat basé à Londres.

Selon le rapport, qui a été relayé au journal par de hauts responsables américains et syriens qui étaient impliqués dans les négociations à l’époque, les pourparlers avaient atteint un stade avancé et les parties avaient même préparé un document à signer.

Les pourparlers ont impliqué l’envoyé américain de l’époque, Frederic Hof, selon le journal, ainsi que l’ancienne secrétaire d’État Hillary Clinton.

Comme indiqué, les propositions du projet d’accord incluaient l’abandon par Damas des «relations militaires» avec Téhéran et le Hezbollah en échange du retrait israélien du Golan vers la frontière du 4 juin 67.

Asharq Al-Awsat est un journal saoudien et reflète souvent la position officielle du gouvernement. Il est possible que le moment du reportage ne soit pas une coïncidence et qu’il visait à faire pression sur Washington concernant le programme nucléaire iranien.

Le rapport n’a été confirmé par aucune source officielle aux États-Unis ou en Syrie, mais coïncide quelque peu avec les affirmations d’un autre ancien secrétaire d’État américain, John Kerry, dans son livre «Every Day Is Extra».

La réunion finale entre le président syrien Bashar Assad et Hof a eu lieu le 28 février 2011, selon le rapport, au plus fort du soulèvement du printemps arabe qui avait déjà renversé les régimes en Libye et en Égypte et venait de commencer à s’étendre à Damas.

israelhayom.com

6 comments

  1. Obama n’a jamais été un ami d’Israël, a fortiori les démocrates. Que les juifs américains votent encore pour ces antisionistes me sidère. Netanyahu doit avoir du cuir pour avoir enduré deux mandats de ce président hostile et de son administration.

  2. POUR LES iSRAELIENS CE N ‘ EST PAS DU TOUT UN PROBLEME . QUAND ILS VOUDRONT Y REVENIR , ILS EN AURONT POUR UN QUART D’ HEURE A FAIRE LE MENAGE ;

    1. On peut faire de l’humour, il n’empêche, cela reste une question de souveraineté, qui vient d’être reconnue par Trump. Cela obligera peut-être le remplaçant démocrate d’Obama à s’essuyer les pieds avant d’entrer sur ce terrain scabreux. Ici, on se comporte vraiment comme si, n’appartenant à personne, Moi, Américain, je peux t’en faire cadeau si ça m’arrange… Y compris si l’Israélien s’est durement battu en 73-74 (guerre de Harcèlement après Kippour) pour conserver sa marge de sécurité.

  3. Obama a fait 2 mandats consécutifs et il n’est pas arrivé à faire plier Israël malgré tout le mal qui s’est donné et l’antisionisme qu’on lui connait . Quand à Jo Biden , c’est de la petite bière à côté d’Obama mais méfions nous de son entourage qu’Obama a mis en place

Laisser un commentaire