Les dirigeants autrichien et danois en Israël pour favoriser la coopération en matière de vaccins

Posted by

NDLR : La diplomatie vaccinale vient s’ajouter à la diplomatie de résistance à l’immigration incontrôlée d’Angela Merkel et à l’assistance militaire aux Pays centraux et de l’Est, aux accords économiques et gaziers avec le bloc de Visegrad (Pologne, Hongrie, Tchéquie, Slovaquie) et les Balkans (Serbie, Kosovo, et couloir balkanique).

De jeunes dirigeants comme Sebastian Kurz et Mette Frederiksen démontrent disposer de l’audace suffisante pour s’aligner plutôt sur la Hutzpah de Jérusalem que sur la frilosité toute bureaucratique de l’Allemagne voisine ou du Paris d’un Macron dénué de punch et de sens du leadership, qui sera resté à côté du problème, tout au long de la crise du virus, des masques impossibles à porter aux vaccins au retard à l’allumage en matière de vaccins . Piètre Union Européenne, dont les plus réactifs vont prendre inspiration et oxygène ailleurs…

Terre-des-Juifs.com

Mette Frederiksen : A gauche sur le plan économique et à droite pour l’immigration incontrôlée. «Pour moi, il devient de plus en plus clair que le prix de la mondialisation non réglementée, de l’immigration de masse et de la libre circulation de la main-d’œuvre est payé par les classes défavorisées», a-t-elle déclaré dans une biographie récente. Le précédent gouvernement de coalition de droite du Danemark avait  adopté en*2018  la législation la plus anti-immigration de l’histoire du Danemark et, plutôt que de positionner son parti dans une opposition farouche, Frederiksen en a adopté une grande partie.

Par  i24NEWS et l’équipe ILH  Publié le  28-02-2021 08:15 

Dernière modification: 28-02-2021 08:15

Le chancelier autrichien Sebastian Kurz et la Première ministre danoise Mette Frederiksen se rendront en Israël début mars pour discuter de la coopération médicale, a annoncé Kurz samedi sur Twitter.

Avec les vaccins contre le COVID-19 maintenant utilisés, la vie reviendra à la normale en été, a-t-il déclaré, de nouvelles mutations pourraient nécessiter de nouvelles inoculations et traitements.

« L’objectif doit être d’adapter les vaccins et traitements existants le plus rapidement possible ou d’en produire de nouveaux le plus rapidement possible – et de le faire de manière indépendante« , a-t-il affirmé, ajoutant que l’Autriche travaillait sur ses propres capacités de recherche et de production. .

il a déclaré que depuis le printemps, Israël, l’Autriche et le Danemark maintiennent des contacts étroits sur la lutte contre le COVID-19 et vont désormais faire progresser leur coopération.

À cette fin, les deux dirigeants se rendront en Israël et rencontreront le Premier ministre Benjamin Netanyahu le jeudi 4 mars, a déclaré Kurz.

Les trois pays travailleront ensemble à la recherche et au développement, ainsi qu’à la production, de vaccins et de traitements contre la COVID-19.

La première priorité est « d’accélérer la production et l’achat de vaccins pour l’avenir », a ajouté le chancelier autrichien.

israelhayom.com

Laisser un commentaire