62 sièges pour l’opposition anti-Bibi et Saar à un point d’être Premier Ministrable?

Posted by
Minister of Internal Affairs Giden Saar (R) and Minister of Economics Naftali Bennett seen during an assembly session in the plenum hall at the Knesset (Israeli parliament) on February 24, 2014. Photo by Miriam Alster/Flash90

L’opposition s’apprêterait à obtenir 62 sièges à la Knesset, selon les sondages

Un sondage réalisé par la station de radio locale 103FM révèle également que les rivaux du Premier ministre progressent légèrement en termes de cotes d’approbation.

Par le  personnel de l’ILH  Publié le  03-01-2021 10:27 Dernière modification: 03-01-2021 10:28

Israeli politician Gideon Saar talks to supporters during a visit to an outdoor shopping center in the city of Raanana near Tel Aviv, on February 8, 2021, as he campaigns ahead of the March 23 general elections. – For the first time in his political career, Israel’s Prime Minister Benjamin Netanyahu is also facing a challenge from a prominent Likud defector Gideon Saar, who broke with the prime minister to form his own New Hope party. (Photo by GIL COHEN-MAGEN / AFP)

Le nouveau chef de l’espoir Gideon Sa’ar | Photo du dossier: AFP / Gil Cohen-Magen

À trois semaines des élections du 23 mars, un sondage publié lundi a montré que le bloc du centre-gauche pouvait obtenir 62 mandats – suffisamment pour former un gouvernement.

Le sondage, qui a été diffusé sur la radio 103FM basée à Tel Aviv , a été organisé par Panel Politics et a une marge d’erreur statistique de 4,3%.

L’enquête a indiqué que si des élections avaient lieu à ce moment-là, le Likoud remporterait 28 sièges à la Knesset, suivi de Yesh Atid (19), Nouvel Espoir (13), Yamina (11), la Liste arabe commune (9), le parti séfarade ultra-orthodoxe Shas (8), le parti ashkénaze Haredi du judaïsme unifié de la Torah (7), Yisrael Beytenu (7), les travaillistes (6), Kakhol lavan (4), le Parti religieux sioniste (4) et le Meretz (4).

Dans les sondages précédents, le parti économique et le parti arabe Raam n’ont pas réussi à franchir le seuil électoral des quatre sièges.

Ces résultats donnent au bloc de droite 47 sièges, et même avec les 11 mandats de Yamina – une incertitude selon les récentes déclarations du chef du parti Naftali Bennett – il n’atteint toujours que 58 sièges, soit trois sièges de moins que l’exigence minimale pour former une coalition.

Le bloc de centre-gauche, cependant, est en mesure d’obtenir 62 sièges à la Knesset, dépassant la ligne de partage des 61 députés.

Le sondage a également évalué les cotes d’approbation des candidats et, pour la première fois depuis des années, le Premier ministre Benjamin Netanyahu n’a pas un avantage clair et net sur ses rivaux.

Selon 103FM , alors que 43% des répondants ont déclaré qu’ils pensaient que Netanyahu était le mieux placé pour être le Premier ministre, le chef de Nouvel Espoir, Gideon Sa’ar, a frôlé l’exploit de dépasser le maître, à 42%.

Lorsqu’on leur a demandé de choisir entre Netanyahu et Bennett, 40% ont choisi Netanyahu et 36% ont préféré Bennett. Dans un choix entre Netanyahu et Yair Lapid, le chef de Yesh Atid, le premier a été préféré par 50%, tandis que le second n’obtenait que 37%.

israelhayom.com

Laisser un commentaire