Le groupe Paramount des Émirats arabes unis s’installe en Israël, selon IDEX

Publié par
Ouverture du groupe Paramount des Émirats arabes unis en Israël, selon la société à IDEX

Par   CHYRINE MEZHER le 22 février 2021 à 13:33

Stand du groupe Paramount à IDEX 2021.

MISE À JOUR: Ajout du commentaire de l’ancien PDG de l’aérospatiale israélienne

ABU DHABI : Paramount Group Ltd., basé aux EAU, ADGM a ouvert des bureaux en Israël, a annoncé la société à IDEX aujourd’hui.

En septembre 2020, un accord de paix conjoint a été signé entre Israël, les Émirats arabes unis, Bahreïn et les États-Unis – également connu sous le nom d’accord de paix ou des accords d’Abraham – qui comprend une normalisation complète des relations diplomatiques entre Israël et les Émirats arabes unis.

Cette décision aidera les clients et partenaires du Moyen-Orient et des marchés européens plus larges à bénéficier d’un point de contact direct et sur place via la nouvelle succursale de la société.

L’ouverture d’une succursale par une société des Émirats arabes unis était attendue, a déclaré Yossi Weiss, ancien président-directeur général des industries aérospatiales israéliennes.

«Cette société veut être proche des industries de défense israéliennes et des décideurs. Ils voient un grand potentiel en Israël, en particulier pour les coentreprises; et c’est la raison pour laquelle nous avons ouvert le bureau », a déclaré Weiss. 

« Paramount a annoncé lors de l’IDEX qu’elle renforcerait sa présence à travers le Moyen-Orient en réponse directe à la signature des accords d’Abraham », a déclaré Clifford Dewell, vice-président senior de Paramount Group à Breaking Defense . «Cela arrive à un moment historique alors que le paysage géopolitique change et que la région commence à parler d’une seule voix.»

Les accords d’Abraham devraient ouvrir de nombreuses possibilités, annonçant une nouvelle ère de commerce entre les Émirats arabes unis et Israël.

«Le commerce devrait atteindre 4 milliards de dollars en trois ans», a déclaré Dewell. «Avec la suppression des restrictions commerciales manifestées par les accords d’Abraham, on s’attend à ce que des relations d’affaires se forment, des coentreprises soient créées et la coopération économique est encouragée.»

Arie Egozi, notre correspondant à Tel Aviv, a contribué au commentaire de l’ancien PDG de l’IAI en Israël. 

breakingdefense.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s