Uzra Zeya, nouvelle antisioniste viscérale à un poste-clé du Secrétariat d’Etat

Publié par

ADMINISTRATION DE BIDEN

La candidate nominée de Biden pour le meilleur poste du département d’État a contribué à un livre sur la façon dont les Juifs Américains forment un «lobby israélien» qui contrôlerait la politique américaine

Uzra Zeya nommée sous-secrétaire à la sécurité civile, à la démocratie et aux droits de l’homme

Uzra Zeya
Uzra Zeya / georgetown.edu

Alana Goodman – 18 FÉVRIER 2021 12:20 PM

Une antisémite pure sucre : la candidate du président Joe Biden à un poste de haut niveau au département d’État a joué un rôle clé dans la rédaction d’un livre sur l’influence néfaste du «lobby pro-israélien» tout en travaillant pour une organisation qui promouvait des allégations sur le contrôle des médias par les Juifs et la double allégeance des Juifs envers Israël.

En tant que membre du personnel du Washington Report on Middle East Affairs , Uzra Zeya a compilé des recherches pour un livre qui soutient que « le lobby israélien a renversé le processus politique américain pour prendre le contrôle de la politique américaine au Moyen-Orient » en établissant un réseau secret d ‘ »argent sale «Des Comités d’Action Politique qui corrompent et extorquent des candidats au Congrès pour qu’ils prennent des positions pro-israéliennes. Zeya, une ancienne diplomate américaine qui a été nommée sous-secrétaire à la sécurité civile, à la démocratie et aux droits de l’homme, a travaillé pour le Washington Report et son groupe d’édition, l’American Educational Trust, en 1989 et 1990. Le média est résolument anti-Israélien et a publié des articles remettant en question la loyauté nationale des Juifs américains et s’opposant au financement des contribuables au Musée-Mémorial américain sur la Shoah (US Holocaust Memorial Museum).

Le travail de Zeya pour le Washington Report et l’American Educational Trust soulève des questions sur ses opinions sur Israël et pourrait devenir un obstacle lors de ses auditions de confirmation. Les récentes décisions de recrutement de Biden en matière de politique étrangère et les déclarations contradictoires des membres du personnel ont rendu difficile la manière dont son administration envisage d’aborder les questions de politique israélienne. La porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, a récemment refusé de dénoncer le mouvement anti-israélien Boycott, désinvestissement et sanctions, contredisant les déclarations condamnant le mouvement, de la part du secrétaire d’État Antony Blinken et du candidat de Biden à l’ambassade américaine aux Nations Unies, a récemment  rapporté le Washington Free Beacon . Biden a également  positionné le militant anti-israélien Maher Bitar pour un poste de haut niveau du renseignement et  envisagerait  de placer Matt Duss, un personnage qui critique ouvertement Israël, pour un poste au département d’État.

Sean Durns, analyste de recherche au Comité pour l’exactitude des rapports sur le Moyen-Orient en Amérique, a qualifié le Washington report d ‘ « organisation marginale » qui a « publié du contenu avec des thèmes antisémites« , y compris des allégations selon lesquelles le Mossad était à l’origine de l’ assassinat de JFK  et les  attentats du 11 septembre .

« Des organisations comme le rapport de Washington sur les affaires du Moyen-Orient ont une tradition de propagation de théories de complot marginales et parfois antisémites et je pense qu’il est tout à fait juste que des questions soient soulevées lors de toute sorte d’auditions potentielles », a déclaré Durns.

Zeya n’a pas répondu à une demande de commentaire envoyée par l’intermédiaire de son organisation à but non lucratif, l’Alliance pour Bâtir la Paix [for Peacebuilding]. La Maison Blanche n’a pas non plus répondu à une demande de commentaire.

Zeya a été répertoriée comme l’une des membres du personnel qui ont aidé à compiler la recherche pour le livre de 1990 de l’American Educational Trust Stealth PACs: How Israel’s American Lobby Took Control of US Middle East Policy , selon la section des remerciements.

Dans une section intitulée «Le pouvoir juif dans la formulation de la politique américaine au Moyen-Orient», le livre affirme que le Comité des affaires publiques israéliennes américain donne aux Juifs américains des ordres de marche secrets sur la manière de voter et les candidats à soutenir financièrement.

« Les membres du Congrès doivent supposer que les donateurs juifs individuels seront informés à l’avance de la position exacte de chaque candidat local et national sur Israël, et que le jour du scrutin, les électeurs juifs seront prêts à voter sur cette seule question », indique le livre. .

Le livre soutient que « les Américains non juifs perçoivent de plus en plus leurs concitoyens juifs comme des membres d’un bloc de vote à pensée unique qui, au mieux, partage sa loyauté entre un Israël de plus en plus exploiteur et des États-Unis de plus en plus exploités ».

«[L] es lobbyistes les plus acharnés d’Israël doivent également accepter une part importante de l’accusation pour les changements qui ont eu lieu dans la perception publique américaine de la loyauté des Juifs américains», dit le livre. « La perception inévitable du public est que ces ardents partisans d’Israël n’ont aucun intérêt réel à faire des États-Unis un endroit meilleur pour tous ses citoyens, mais seulement à faire d’Israël un endroit plus sûr et plus prospère pour les Juifs. »

Le livre se termine par un appel aux lecteurs pour qu’ils fassent pression sur les membres du Congrès pour qu’ils cessent d’accepter les dons des PAC pro-israéliens.

«Lorsque cela se produira, le peuple des États-Unis reprendra le contrôle de sa propre politique au Moyen-Orient», conclut le livre. « Pour le meilleur ou pour le pire, au Moyen-Orient comme dans d’autres parties du monde, la politique étrangère américaine sera enfin vraiment américaine. »

Zeya a été embauchée comme directrice du bureau des conférenciers de l’American Educational Trust en juillet 1989, selon le Washington Report, où elle a aidé à mettre en relation les écrivains de la publication avec des groupes à la recherche de conférenciers.

« Mme Zeya, une musulmane, recherchera des groupes islamiques cherchant à travailler efficacement au sein du système politique américain, et des groupes non musulmans à la recherche d’orateurs faisant autorité sur l’islam« , a rapporté le média. Elle a publié plusieurs critiques de livres dans le Washington Report  et a été  nommée  « coordinatrice de programme pour l ‘American Educational Trust spécialisée dans les affaires islamiques » en mars 1990.

Le Washington Report et son éditeur, l’American Educational Trust, ont été fondés en 1982 par d’anciens responsables du service extérieur américain Richard Curtiss et Andrew Killgore.

Pendant le temps de Zeya au Washington Report , l’organisation a publié plusieurs  chapitres  contre le « Lobby juif » et accusant les Juifs américains de contrôler les médias.

«De nombreux juifs américains déclarent sans hésiter qu’ils ne sont pas sionistes»,  écrivait  Alfred Lilienthal dans une chronique d’août 1989 du Washington Report. «Mais ils se conduisent néanmoins comme s’ils faisaient partie de cette nation et donc en possession de deux identités nationales».

«Grâce à leur formidable effusion de soutien financier et politique et à leur influence démesurée sur les médias, tant de juifs américains indiquent qu’ils sont émus, sinon contraints, par cette dualité presque involontaire», a écrit Lilienthal.

Après son travail au Washington Report et à l’American Educational Trust, Zeya a rejoint le département d’État américain où elle a occupé divers rôles diplomatiques jusqu’en 2018.

freebeacon.com

Un commentaire

  1. Comme en Europe, tous ces migrants gentiment accueillis en occident pour se sauver du bled ou ils crèvent de faim et où il n’y a pas de démocratie, se permettent qq années après leur installation de vouloir dicter la politique des gentils pays hôtes en imposant leur anti sionisme/ anti judaisme ciltivé au bled et dans leur cellule familiale. C’est fou ça

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s