Les Golanis, déposés par hélico, capturent 2 terroristes à Naplouse

Publié par
GOLAN HEIGHTS – NOVEMBER 17: In this picture distributed by the IDF, an Israeli soldier from the Golani infantry brigade takes part in a training exercise November 17, 2005 in the Golan Heights. (Photo by Abir Sultan/IDF via Getty Images)

 Une force de reconnaissance Golani a capturé deux individus recherchés pour planification d’attentat

Suite aux informations reçues sur des suspects dans la planification d’une attaque terroriste contre des civils en Israël, une force de Tsahal est arrivée par hélicoptère la semaine dernière à la périphérie de Naplouse et de là a continué à pied et a « exfiltré » les deux hommes de leurs maisons dans le centre bondé la ville pour les ramener en Israël « 

Einav Greenberg Cohen et Meirav Barel|Site Web de Tsahal| Publié le 18/02/21 15:35 

Le silence de la nuit qui entoure la périphérie de la ville de Naplouse mardi dernier, est soudainement interrompu par le bruit d’un moteur de plus en plus bruyant. Et si vous regardez le ciel, vous pouvez voir un convoi d’hélicoptères militaires, avec des combattants de l’unité de reconnaissance Golani à l’intérieur, se dirigeant vers l’un des quartiers de la ville.

Ce n’est pas la première fois que les combattants d’élite des Golani viennent dans cette région. Dans le cadre de l’activité opérationnelle du bataillon en Judée-Samarie, ils procèdent chaque nuit à un nombre important d’arrestations, à cheval, à pied ou en voiture – mais cette fois, la tâche est particulièrement complexe.

Nous rencontrons la patrouille dans la périphérie, suite à des informations sur des personnes recherchées qui ont planifié une attaque terroriste contre des citoyens israéliens.

L'activité (Photo: site Internet de la FID)
Un des soldats dans l’hélicoptère vers l’objectif | Photo: site Web de la FID

«Ils vivent dans l’un des quartiers les plus difficiles d’accès de Naplouse, dans le centre-ville», commence le sergent de patrouille Golani, le Major Tomer Greenberg.

À la lumière de l’espace de terrain difficile à parcourir se plaçant devant eux, les patrouilleurs ont dû intégrer certaines de leurs capacités avancées. «Nous sommes arrivés à la hâte et avons atterri dans un endroit dissimulé à l’extérieur de la ville», décrit le SMGD, «de là, nous avons marché environ 3 kilomètres dans un silence cardinal jusqu’à atteindre les maisons des personnes recherchées».

En plus des hélicoptères, dit le major Greenberg, les équipages qui sont entrés dans le quartier étaient accompagnés d’observateurs et guetteurs dédiés, de tireurs d’élite qui leur ont sécurisé le parcours jusqu’au bout et ont appuyé des forces qui ont fourni une couche supplémentaire de protection:

L'activité (Photo: site Internet de la FID)
Les combattants se déplacent à pied vers leur objectif | Photo: site Web de la FID

Bien qu’une telle arrestation soit un peu inhabituelle dans la routine des arrestations dans le secteur de Judée-Samarie, c’est une bonne préparation pour une période opérationnelle où l’unité devra agir de la même manière. « La mission du régiment Golani pendant la guerre est d’atteindre des points complexes de toutes sortes de façons, et l’un d’eux se fait par hélicoptères », explique le SMGD, « et c’était une excellente occasion de s’entraîner en coopération avec l’escadron. »

« Ce n’est pas la première et certainement pas la dernière arrestation faite de cette manière », révèle-t-il, « nous continuons à étudier notre ennemi et ne sous-estimons pas ses capacités d’adaptation changeantes. Pour chaque confrontation avec lui, nous serons mieux préparés. »

« Que ce soit par hélicoptère, véhicule ou à pied », promet le major Greenberg, « nous arriverons et arrêterons quiconque ne rêve uniquement que la nuit dans son sommeil de nuire aux citoyens israéliens ».

L’article a été initialement publié sur le site Internet de Tsahal

Laisser un commentaire