« La Décision de l’administration Biden : une terrible erreur et nous en paierons le prix »

Posted by
Des manifestants brûlent des photos du président élu des États-Unis Joe Biden et du président Donald Trump lors d'une manifestation contre l'assassinat de Mohsen Fakhrizadeh, le plus grand scientifique nucléaire iranien, à Téhéran [Reuters]

Des manifestants brûlent des photos du président élu des États-Unis Joe Biden et du président Donald Trump lors d’une manifestation contre l’assassinat de Mohsen Fakhrizadeh, le plus grand scientifique nucléaire iranien, à Téhéran [Reuters]


Zvi Yehezkeli

Le commentateur de l’actualité arabe, Zvi Yehezkeli a répondu à l’annonce de l’administration Biden selon laquelle elle accepterait de revenir sur l’accord nucléaire : « C’est une mauvaise affaire pour la sécurité de l’Etat »

Tags: Joe Biden États-Unis 103FM Zvi Yehezkeli Iran103FM, 7 Adar 5719 19/02/21 10:05partage

L’administration Biden a annoncé ce soir (vendredi) qu’elle accepterait de rejoindre les pourparlers avec l’Iran et les puissances mondiales en vue d’un retour à l’accord nucléaire signé en 2015, dont le président américain sortant Donald Trump s’est retiré en 2018.

Le commentateur arabe Zvi Yehezkeli (News 13) s’est entretenu avec Nissim Mashaal sur ce programme et a déclaré: « C’est une terrible erreur. Il n’a pas compris le régime iranien. Israël en paiera le prix. C’est une mauvaise affaire pour la sécurité nationale. « 

Comme mentionné, les États-Unis ont annoncé ce soir qu’ils seraient prêts à participer à des pourparlers avec l’Iran et les puissances mondiales en vue d’un retour à l’accord nucléaire signé en 2015.

« Les Etats-Unis répondront positivement à l’invitation de l’Union européenne d’assister à une réunion des six puissances et de l’Iran pour discuter de la question du programme nucléaire iranien », a déclaré le porte-parole du département d’Etat Ned Price.

La source a déclaré à Reuters que le président Joe Biden n’avait pas informé le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors de leur conversation de mercredi qu’il avait l’intention de reprendre les pourparlers avec l’Iran, mais a ajouté qu’Israël avait été mis au courant du changement de politique américaine avant l’annonce officielle.

L’annonce du département d’État est intervenue après que le secrétaire d’État américain Anthony Blinken s’est entretenu hier avec les ministres des Affaires étrangères de Grande-Bretagne, d’Allemagne et de France. Blinken et les ministres des Affaires étrangères des puissances européennes ont mis en garde l’Iran contre les violations continues de l’accord nucléaire et ont exigé qu’il permette à l’ONU de continuer à surveiller ses opérations dans les installations nucléaires.

Pendant ce temps, les États-Unis ont informé le Conseil de sécurité de l’ONU qu’ils retiraient leur demande de retour des sanctions de l’ONU contre l’Iran.

inn.co.il

NDLR : l’attitude de Biden ressemble à une reddition sans condition.

One comment

Laisser un commentaire