Violents affrontements entre les milices russes et iraniennes

Publié par

Dans l’est de la Syrie

 Nziv L’Iran

« Parce que le silence est la saleté Inutile de sang et d’âme », a écrit Ze’ev Jabotinsky dans les paroles de l’hymne du Betar.

Ces propos s’appliquent également à ce qui se passe aujourd’hui dans l’est de la Syrie entre les milices syriennes fidèles à la Russie et les milices syriennes fidèles à l’Iran. Une fois qu’il y a un léger répit dans les batailles contre Daesh ou dès qu’ils subissent de lourdes pertes et que leur seuil de sensibilité augmente, ils transforment leur ressentiment contre leurs alliés en batailles et leur doigt a la gâchette facile.

Des affrontements violents ont éclaté hier entre les milices russes d’une part, et les milices iraniennes d’autre part, dans la zone rurale orientale de la province d’al-Raqqa, dans l’est de la Syrie.

Selon des sources locales, des affrontements ont éclaté entre des combattants de la milice de « défense nationale » soutenue par la Russie – le الدفاع الوطني, et des combattants de la milice des gardiens de la révolution iraniens, autour de la ville de « l’Antique Madan », à l’est.

Le site d’information syrien al-Khabur a confirmé que des affrontements ont éclaté entre les deux parties, après qu’une frappe aérienne russe a accidentellement frappé le site de la milice Fatemiyoun (Aghane) affiliée à l’Iran dans le désert de Madan, tuant deux miliciens.

milice Fatemiyoun

Les avions de combat russes ont intensifié leurs frappes aériennes et leurs bombardements dans le désert de la province d’al-Raqqa, ciblant des cibles de l’Etat islamique, en particulier après que plusieurs convois militaires syriens ont été pris en embuscade par les jihadistes de l’Etat islamique, entraînant des morts et des blessés de dizaines de soldats de ces convois.

Un commentaire

Laisser un commentaire