Un grand pas pour l’humanité : Joe a parlé

Posted by

Après Tintin a marché sur la Lune…

L’ironie ne serait pas, ici, d’un grand secours. Les divergences sont connues et déjà exprimées. Espérons que les deux Etats alliés sauront comment contourner les obstacles à une excellente coopération… Quand même. On peut même être aux antipodes sur des points politiques précis (Iran, souveraineté) et conserver des relations cordiales. Le point important, ici, est de rappeler aux chefs et princes du Moyen-Orient que la ligne directe vers Washington passe par Jérusalem…

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’entretient avec le président Joe Biden

« Les deux dirigeants ont relevé leurs liens personnels depuis de nombreuses années et ont déclaré qu’ils travailleraient ensemble », a déclaré le bureau de Netanyahu.

Par LAHAV HARKOV   18 FÉVRIER 2021 00:22

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'entretient avec le président Joe Biden le 17 février (crédit photo: courtoisie)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’entretient avec le président Joe Biden le 17 février (crédit photo: courtoisie)

Le président américain Joe Biden et le Premier ministre Benjamin Netanyahu se sont entretenus au téléphone mercredi, près d’un mois après l’entrée en fonction de Biden. Netanyahu a été le premier dirigeant du Moyen-Orient à recevoir un appel de Biden. La conversation «chaleureuse et amicale» a duré près d’une heure, a déclaré le cabinet du premier ministre.

«Les deux dirigeants ont relevé leurs liens personnels de nombreuses années et ont déclaré qu’ils travailleraient ensemble pour continuer à renforcer l’alliance forte entre Israël et les États-Unis», a déclaré le journal du Bureau du Premier Ministre.

Netanyahu et Biden ont discuté de la poursuite de la promotion des accords de paix entre Israël et les États de la région, de la menace iranienne et des défis régionaux. Les dirigeants ont convenu de poursuivre le dialogue entre eux. Biden a également félicité Netanyahu pour son leadership dans la lutte contre la pandémie COVID-19 et ils ont échangé des opinions sur la question, selon le communiqué du PMO. » Biden a affirmé son histoire personnelle d’engagement inébranlable à la sécurité d’Israël durant son appel avec le Premier ministre israélien Netanyahu », lit-on dans un communiqué de la Maison Blanche.

« Biden a souligné le soutien américain à la récente normalisation des relations entre Israël et les pays dans le mot arabe et musulman » et « a souligné l’importance de travailler pour faire progresser la paix dans toute la région, y compris entre Israéliens et Palestiniens », a ajouté le communiqué. « Ce fut une bonne conversation », a déclaré plus tard, Biden aux journalistes du bureau ovale où il rencontrait des dirigeants syndicaux américains.

L’appel téléphonique est intervenu un jour avant que le secrétaire d’État américain Antony Blinken ne tienne une vidéoconférence avec ses homologues de l’E3, les pays européens – Royaume-Uni, France et Allemagne – qui font parties de l’accord de 2015 avec l’Iran. La réunion intervient après que Téhéran a annoncé qu’il n’autoriserait pas les inspections rapides de l’Agence internationale de l’énergie atomique si les États-Unis ne lèvent pas les sanctions imposées depuis 2018 d’ici le 21 février. L’administration Biden cherche à rejoindre l’accord sur le nucléaire, que l’ancien président américain Donald Trump a quitté en 2018, tant que Téhéran reviendra au plein respect de ses limites. 

Israël s’oppose à l’accord, qui permettrait éventuellement à l’Iran d’enrichir des niveaux élevés d’uranium et pourraient conduire au développement d’une arme nucléaire. Ces dernières semaines, l’Iran a commencé à enrichir de l’uranium à 20%, bien au-delà des limites de l’accord de 2015, et à développer de l’uranium métal.

Le retard de l’appel de Biden a suscité des spéculations selon lesquelles le président se distançait de Netanyahu, peut-être à la lumière des relations tendues du Premier ministre avec l’ancien président américain Barack Obama, sous lequel Biden était vice-président, et sa relation particulièrement chaleureuse avec l’ancien président Donald Trump, y compris après que Biden a remporté l’élection de 2020.

Netanyahu, cependant, a rejeté ces théories, plus récemment dans une interview accordée à la radio de l’armée mercredi après-midi, dans laquelle il a déclaré que «Joe Biden est mon ami personnel depuis 40 ans» et qu’il pense que Biden fera progresser de nouveaux accords de paix entre Israël et les États arabo-musulmans. Blinken et le conseiller américain à la sécurité nationale Jake Sullivan ont chacun appelé leurs homologues israéliens à deux reprises ces dernières semaines.

Les conseillers de certains rivaux politiques de Netanyahu ont déclaré que les responsables de l’administration Biden leur avaient dit qu’ils maintenaient la solide relation américano-israélienne tout en relayant un message selon lequel il n’y aurait «aucune relation spéciale» entre Netanyahu et Biden.

NDLR : mais cela ne signifie pas grand chose, tant qu’on ne connaîtra pas les résultats des prochaines élections israéliennes, le 23 mars.

Reuters a contribué à ce reportage. 

jpost.com

Laisser un commentaire