L’Iran réaffirme qu’il n’est en Syrie qu’à la demande d’Assad et y restera

Publié par

 L’Iran restera en Syrie aussi longtemps qu’on le lui demandera » ou comment l’Iran entend ne pas partir

 Nziv L’Iran

La République islamique d’Iran révèle quand ses forces quitteront la Syrie et avertit Israël d’une réponse qu’il regrettera

Alors que les champs de bataille en Syrie se rétrécissent, que les lignes d’influence se tournent vers des arrangements à long terme qui permettront à la paix de revenir sur la plus grande partie de la Syrie et que le pays peut commencer à être réhabilité, la question de la présence militaire iranienne en Syrie, qui est une pomme de discorde, si l’on veut calmer le situation dans toute la région, devient au fur et à mesure, plus inflammatoire.

Il n’est donc pas étonnant que de hauts responsables iraniens préparent actuellement le terrain pour la poursuite de «l’occupation» iranienne de la Syrie « sans en avoir l’air ». L’Iran considère la Syrie comme une partie très importante du croissant chiite, pour poursuivre ses efforts afin d’atteindre les rives de la Méditerranée et diriger un approvisionnement militaire vers le Hezbollah, qui lui est fidèle et totalement inféodé, en occupant le Liban et en y imposant le contrôle de la domination iranienne.

Une chose est claire dans les déclarations des responsables iraniens, alors qu’ils s’efforcent d’obtenir des justifications de leur présence militaire oppressive en Syrie, il est de plus en plus évident que l’Iran n’a pas l’intention de lâcher son emprise sur la Syrie et que toutes les ressources iraniennes sur-place ne font que creuser et approfondir leur implantation dans le pays à tout prix.

Israël a déjà déclaré qu’il n’accepterait une présence iranienne nulle part en Syrie, même s’ils sont à des centaines de kilomètres de sa frontière, et qu’il agira également avec un bras armé fort pour pousser leurs forces hors du pays.

L’assistant principal du ministre iranien des Affaires étrangères, Ali Asgar Hajji, a averti qu ‘ »Israël devra faire face à une réponse iranienne résolue et qu’il le regrettera s’il franchit les lignes rouges« , soulignant que « la présence de l’Iran en Syrie ne s’effectue que par la présence de conseillers et continuera selon la volonté du gouvernement syrien et « à la demande de son peuple ».

« En ce qui concerne les attaques israéliennes répétées sur des sites appartenant à l’ Iran et au Hezbollah, Asgar Hajji a déclaré dans une interview du site de nouvelles russe Spoutnik que » la nature de l’entité sioniste depuis sa création est foncièrement hostile et oppressante pour toute la région, et c’est aussi la base de leur comportement contre le peuple palestinien et contre les pays voisins « , a-t-il ajouté, » à un moment où le gouvernement syrien combat les terroristes, Israël aide les terroristes. « 


Il a ajouté: » Le but de notre la présence en Syrie consiste à combattre Daesh et les corps terroristes, mais si l’entité sioniste veut franchir les lignes rouges, l’Iran restera. Israël subira une réaction cruciale qui lui feront regretter ses actions. « 


Concernant le moment du retrait des forces iraniennes de Syrie, le haut diplomate a déclaré que « l’Iran n’a reçu aucun message lui demandant de retirer ses forces de Syrie ».

« Nous répondrons à la demande du gouvernement syrien, et à son besoin de la présence de conseillers militaires jusqu’au bout, aussi longtemps que le peuple et le gouvernement syrien le voudront. »

Et Asgar Hajj a déclaré: « Celui qui a vraiment besoin de quitter la Syrie est celui qui occupe illégalement ses terres

[NDLR: Allusion au caractère « disputé » de la ligne de démarcation sur le Golan depuis 1974 et la guerre de harcèlement, puis la reconnaissance de la souveraineté israélienne sur le Golan par l’Administration Trump, en suspend sous l’administration Biden].

Ce sont eux qui doivent quitter la terre de Syrie « , soulignant que » les territoires de l’Etat syrien doivent être sous souveraineté syrienne et que c’est le gouvernement syrien qui y imposera sur la sécurité  » [Ce que l’on sait foncièrement faux depuis mars 2011].

Crédit photo: https://jiss.org.il/

Laisser un commentaire