Ayman Odeh a été financé par l’OLP d’Abbas

Publié par

Le chef de la Liste arabe commune a reçu de l’argent de l’OLP

Abbas « considérait Odeh comme ayant le pouvoir de changer la carte politique. Les fonds étaient destinés à couvrir les dépenses personnelles d’Odeh avant les élections en Israël », a déclaré un responsable palestinien à la télévision par câble.

Par le  personnel de l’ILH  Publié le  15-02-2021 12:15 Dernière modification: 15/02/2021 11:31

Ayman Odeh, chef de la Liste arabe commune | Photo: AP / Dan Balilty

Le chef de file de la Liste arabe commune Ayman Odeh aurait reçu des paiements d’un haut responsable palestinien, a révélé Channel 20, la chaîne patrimoniale de droite de la télévision par câble israélienne, dimanche.

L’incident en question se serait produit lorsque Odeh s’est rendu à Paris, en France, en mars 2018, pour assister à une conférence organisée par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO). 

Pendant son séjour dans la capitale française, Odeh – alors chef du parti Hadash – a assisté à une réunion avec Ramzi Khuri, un haut responsable de l’Autorité palestinienne et l’ancien chef du bureau du défunt président de l’OLP Yasser Arafat. Il est actuellement le trésorier principal de l’AP

Le rapport indique que les deux hommes se sont rencontrés dans un restaurant parisien de luxe, alléguant qu’au cours de la réunion, Khuri a donné à Odeh une enveloppe en espèces qui aurait contenu environ 20 000 dollars.

Khuri a dit plus tard aux associés que les fonds étaient un « don de campagne » pour Hadash. 

Une source au courant de la réunion à Paris a déclaré à la 20e chaîne que « Khuri finance diverses dépenses engagées par MK Odeh en tant que chef d’un parti arabe. (…) Les fonds ont été donnés à Odeh avec la connaissance et l’approbation d’Abu Mazen », a ajouté la source. Abu Mazen est le nom sous lequel le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, est couramment désigné dans les cercles arabes. 

« Abu Mazen considérait qu’Odeh avait le pouvoir de changer la carte politique. Les fonds sont destinés à couvrir les dépenses personnelles d’Odeh avant les élections en Israël. »

Les responsables de Ramallah et Hadash n’ont pas été surpris par le reportage, disant à la chaîne que c’était une « pratique courante » pour l’Autorité palestinienne de faire des dons aux partis et organisations politiques.

« C’est comme lorsque les partis politiques et les organisations juives reçoivent des dons des États-Unis ou d’autres pays à l’étranger », a déclaré un responsable palestinien. « Tant que nous parlons d’une organisation légitime – et que l’Organisation de libération de la Palestine est une organisation légitime – cette action est légale en Israël et aux États-Unis. » 

Odeh a refusé de commenter le reportage. 

israelhayom.com

Laisser un commentaire