L’agence gouvernementale turque finance le Hamas

Publié par

 

Selon le rapport, l’agence turque TIKA finance le Hamas en pleine connaissance d’Erdogan. Israël a arrêté son directeur en 2017, mais évite les accusations flagrantes, pour ne pas déclencher une nouvelle crise avec Ankara 

Ami Rohe Dombes | 10/02/2021 partage

Muhammad Martaja. Photo: porte-parole du GSS

Selon un rapport de Nordic Monitor , l’Agence turque pour la coopération et le développement (TİKA) a illégalement transféré des fonds à l’usage du Hamas à Gaza par le biais de voyages officiels de personnalités sous son nom. Les transferts d’argent ont été effectués au moins entre 2012 et 2016

Selon la source, qui a parlé sous couvert d’anonymat en raison de la brutale chasse aux sorcières menée par le président-dictateur Recep Tayyip Erdogan contre les critiques et les lanceurs d’alerte, les travailleurs de TİKA, qui se sont officiellement rendus à Gaza pour superviser les projets en cours, ont reçu une indemnité de voyage tirée de fonds secrets et ont laissé tout l’argent liquide dans les bureaux de Gaza sans reçu concernant leur utilisation.

La source a déclaré que l’argent avait été retiré de la succursale de Vakıfbank gérée dans le district de Kavaklıdere à Ankara et avait été remplie pour les frais de voyage et les repas pendant le voyage. La raison de l’utilisation des fonds réside simplement du fait que les employés n’ont pas à soumettre de factures ou de bons, lorsqu’ils retournent au bureau. « Il vous suffit d’écrire sur un morceau de papier pour dire que vous avez dépensé une somme pendant le voyage et de le signer. C’est tout. À la fin de chaque année, ces disques sont jetés à la poubelle », a ajouté la source.

Selon le rapport, Muhammad Martaja, ancien chef de la branch de TIKA à Gaza, et Mehmet Kaya, un représentant de la Fondation djihadiste pour les droits de l’homme et les libertés et l’aide humanitaire (İHH, liée à Al Qaïda, déjà organisatrice du Mavi Marmara en mai 2010), ont travaillé ensemble sur la façon dont l’argent de TIKA sera investi dans le fief djihadiste. Martaja a été arrêté par Israël en 2017 et, en 2018, emprisonné en Israël pour neuf ans à cause de son assistance financière au Hamas. L’organisation İHH était celle qui a organisé l’événement Marmara. 

« Suite à l’arrestation de Martaja, les autorités israéliennes semblent utiliser un langage prudent, s’abstenant de blâmer directement TIKA et son personnel turc et faisant de Martaja un bouc émissaire dans un mouvement politique pour éviter une nouvelle crise avec la Turquie », indique le rapport.

TIKA a également aidé des membres du Hamas à quitter l’Égypte pour se faire soigner en Turquie pendant l’opération Tzuk Eitan. Selon la publication, TIKA est budgétisée par Ankara à environ 4 milliards de dollars par an sans avoir à présenter des reçus pour les dépenses. 

.israeldefense.co.il

Laisser un commentaire