« Le Mossad a introduit l’arme automatique en Iran, qui s’est autodétruite »

Publié par
Assassinat d’un scientifique nucléaire: « Le Mossad a introduit des armes automatique en contrebande, une bombe a détruit toutes les preuves »
Le journal britannique Jewish Chronicle a publié une enquête qui aurait révélé de nouveaux détails sur l’assassinat de Muhsan Fakhrizadeh, « le père de la bombe nucléaire ». Selon le journal, l’arme automatique utilisée par les assassins a été introduite en contrebande par le Mossad – et comprenait une bombe qui a autodétruit des preuves après l’assassinat:

Reuters Mis à jour: 11.02.21,

L’agence de presse Reuters a publié hier soir (mercredi 10 février) une enquête du journal britannique Jewish Chronicle, qui aurait révélé de nouveaux détails sur l’élimination du scientifique nucléaire iranien Muhsin Fakhrizadeh .Le scientifique surnommé le « père de la bombe nucléaire » a été tué en novembre dans la région de Téhéran. Des hommes armés (20?) lui auraient tiré dessus avec une arme automatique alors qu’il conduisait sa voiture. Selon les médias iraniens, il a été transporté d’urgence à l’hôpital où il est décédé des suites de ses blessures. Peu de temps après, l’Iran a annoncé que les signes montraient qu’Israël était responsable de l’élimination ciblée.

Une photo de Mohsin Fahrizadeh et une photo de ses funérailles

Selon le Jewish Chronicle, Fakhrizadeh a été éliminé par l’utilisation d’une tonne d’armes introduites clandestinement en Iran par le Mossad. Des sources du renseignement ont déclaré au journal qu’une équipe de plus de 20 espions – y compris des Israéliens et des Iraniens – avait pris part à une embuscade contre Fahrizadeh après une surveillance de huit mois. L’hebdomadaire britannique, considéré comme le plus ancien journal juif au monde, a rapporté que l’institution (Mossad) avait installé l’arme automatique sur une fourgonnette Nissan. Il a en outre déclaré que l’arme – qui était contrôlée à distance par des agents qui surveillaient la cible de l’élimination – « était si lourde parce qu’elle contenait une bombe qui allait détruire les preuves après l’exécution« .

La scène de l'assassinat à Téhéran

Selon le Jewish Chronicle, la liquidation du «père de la bombe iranienne» a été commise «par Israël uniquement, sans participation américaine», mais les responsables américains ont reçu un rapport sur l’opération prévue. Une enquête du Jewish Chronicle indique que l’Iran estime que l’élimination « a prolongé le délai nécessaire à l’Iran avant qu’il puisse atteindre la bombe, de trois mois et demi à deux ans« . Selon le journal, le régime iranien estime que le processus de formation d’un remplaçant de Fakhrizadeh ne prendra fin que d’ici six ans.

Publication initiale: 23:54, 10.02.21

ynet.co.il

Laisser un commentaire