Le Likud et le sionisme religieux de Smotrich et Ben Gvir ont signé un accord de « surplus »

Publié par

La liste du sionisme religieux, née d’une fusion, suite à la pression du Likud sur les groupements de droite, a signé un accord avec le parti de centre-droit, dans le cadre de la préparation des élections. Le sionisme religieux a déclaré qu’il insisterait pour que Netanyahu s’engage à un accord pour former un gouvernement de droite avec la liste daati haleoumi.

Yaki Adamkar.  Reuben Castro
Tal son interprétation.  traitement d'image

Yaki Adamkar et Tal Shalev Mercredi 10 février 2021, 08:34

Bezalel Smutrich (sionisme religieux) et Itamar Ben Gvir (pouvoir juif) signent un accord pour se présenter ensemble aux élections.  Jewish Power, site officiel

Accord de surplus avec le Likoud. Smutrich et Ben Gvir lors de l’unification des listes (Photo: site officiel, Jewish Power)

L’accord stipule également que les parties « consacreront leur énergie » au succès des deux partis à la Knesset. « Comme nous l’avons toujours dit, qu’il s’agisse de la lutte contre le Coronavirus et la crise économique, nous ne serons pas en mesure de nous allier à un gouvernement de centre-gauche (accusation portant sur « l’ouverture de Yamina » à des forces de gauche) et de mettre de côté les valeurs du sionisme religieux et de la droite dans les années à venir », a déclaré le représentant du sionisme religieux après l’annonce de l’accord. « Nous avons un moyen et nous ferons tout pour établir un gouvernement de droite en Israël ». (travailler aux côtés de Netanyahu).

Suite à cet accord, la députée Tamar Zandberg (Meretz) a vivement critiqué et même attaqué Netanyahu sur la possibilité d’intégrer Ben Gvir dans son prochain gouvernement. Elle a déclaré : « Il donne une place d’honneur aux successeurs de Kahana, qu’Yitzhak Shamir a pris, avec raison, l’habitude de boycotter. Il favorise de tels discours en plénum (le groupe Kach -du Rabbin Kahana, assassiné par un Arabe à New York- a été interdit d’entrée à la Knesset pendant plusieurs décennies, ainsi qu’aux Etats-Unis, où il était classé comme groupe terroriste), ​​juste pour obtenir sa propre immunité de jugement (face à son procès). C’est la preuve de l’effondrement moral du Likoud. « 

« Un gouvernement de droite fort »

Smutrich et Ben Gvir ont annoncé leur fusion, il y a environ une semaine, lorsque les listes pour les élections à la Knesset du 23 mars ont été fermées. Encouragés par le Likud et Netanyahu, le sionisme religieux dirigé par Smutrich et le pouvoir juif dirigé par Ben Gvir ont annoncé qu’ils s’uniraient également dans un «bloc technique» avec le parti Noam. « Ensemble, nous provoquerons la formation d’un gouvernement de droite fort », a déclaré Smutrich. Selon l’accord, le Pouvoir Juif recevra les troisième et sixième places sur la liste. Depuis la clôture des listes, les différents sondages prévoient de quatre à cinq sièges pour la liste conjointe.

Le Premier ministre Netanyahu à l'ouverture de son procès devant le tribunal de district de Jérusalem, le 8 février 2021. Reuven Castro

« Ils consacreront leur temps et leur énergie au succès des deux parti à la nesset » Netanyahu (Photo: Reuven Castro)

Au moment de la clôture des listes, des efforts ont été faits pour parvenir à l’unification avec le Foyer juif, dirigé par Hagit Moshe, mais finalement elle a décidé de ne pas se présenter et de soutenir la Nouvelle Droite, dirigée par Naftali Bennett. « Bezalel m’a dit, que pensez-vous que vous réussirez à faire? Je suis mille fois plus fort que vous, » a expliqué Moshe en justifiant sa décision de ne pas rejoindre cette tentative « Il m’a dit: ‘Je vais vous éliminer des médias comme j’ai effacé le rabbin Rafi Peretz.' »

Ivres de gloire trop vite acquise?

walla.co.il

Laisser un commentaire