Des inspecteurs de l’ONU ont trouvé des traces de matières radioactives sur 2 sites en Iran

Posted by


 Nziv ONU , Iran

Merveilles des « archives nucléaires »: des matières radioactives ont été découvertes sur des sites interdits par l’Iran aux inspecteurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique.

Les inspecteurs de l’ONU ont trouvé de nouvelles preuves d’activité nucléaire non déclarée en Iran, selon trois diplomates informés de la découverte, et ont soulevé de nouvelles questions sur l’étendue des ambitions nucléaires de l’Iran.

Des échantillons prélevés sur deux sites lors d’essais effectués à l’automne par l’Agence internationale de l’énergie atomique des Nations Unies contenaient des traces de matières radioactives, ont indiqué des diplomates, démontrant que l’Iran avait effectué des travaux sur les armes nucléaires, en fonction de l’endroit où elles avaient été trouvées. Les diplomates ont déclaré qu’ils n’avaient pas fait savoir ce qu’était la nature exacte de ce qui avait été trouvé.

L’année dernière, l’Iran a empêché les inspecteurs de l’AIEA d’inspecter les sites concernés pendant sept mois, ce qui a conduit à cette nouvelle exigence de clarification. Téhéran a longtemps nié avoir cherché à produire une bombe atomique et a déclaré que tout son travail nucléaire se développait à des fins pacifiques (nucléaire « médical »), comme l’électricité et la santé. Il n’y a pas eu de réponse immédiate de l’Iran face à ces nouvelles conclusions du contraire.

Il a également menacé de restreindre l’accès des inspecteurs de l’AIEA aux sites à partir de la fin du mois. Ces mesures ont suscité une inquiétude croissante à Washington concernant les intentions nucléaires de l’Iran.

Crédit d’image

Des responsables américains et israéliens ont déclaré que la préservation par l’Iran des matières, équipements et informations nucléaires contenus dans des archives nucléaires pillées par Israël en 2018 montre que le pays prévoit de reprendre les travaux de développement de ses armes nucléaires à l’heure qui lui conviendra (travail d’assemblage d’éléments préexistants).

L’Agence internationale de l’énergie atomique des Nations Unies a déclaré dans un rapport de juin qu’elle avait demandé à l’Iran de clarifier une série de travaux qui pourraient être utilisés pour des armes nucléaires. Un soupçon concerne un forage iranien d’un disque d’uranium métal qui pourrait être utilisé pour créer un matériau déstructurant les neutrons, disent les experts, en tant qu’élément clé des armes nucléaires. Un deuxième soupçon concerne des matières nucléaires injectées sur un site où l’Iran aurait pu tester des explosifs qui pourraient être utilisés pour faire exploser des armes nucléaires.

L’agence a également interrogé l’Iran sur un autre site qui aurait subi un traitement à l’aide d’uranium non converti, a-t-elle déclaré.

Selon l’Agence internationale de l’énergie atomique , toutes ces activités présumées ont eu lieu au début des années 2000 ou avant. Deux des sites ont été détruits il y a des années. Un autre site a été autorisé par l’Iran en 2019, a rapporté l’agence.

La Commission des Nations Unies sur l’énergie nucléaire a annoncé qu’elle n’avait pas exclu que des matériaux issus de ces travaux nucléaires aient été récemment utilisés.

crédit photo

Laisser un commentaire