Le mari combattif d’Esther Horgen contre les encouragements français au terrorisme

Publié par

Le mari d’Esther Horgen z’l interpelle le gouvernement et les médias français pour instituer une sorte de « Taylor Force Act » contre les salaires de l’AP aux tueurs de Juifs

Shraga Blum par Shraga Blum

février 1, 2021 in A LA UNEPUSH APPLICATIONSécurité Terrorisme 

Benjamin Horgen, le mari d’Esther Horgen hy »d poursuit son combat pour la justice et la morale. Après avoir demandé à la mairesse de Paris Anne Hidalgo de retirer la distinction honorifique qu’elle avait remise au chef de l’Autorité Palestinienne Abou Mazen, comme « homme de paix », Benjamin Horgen interpelle maintenant le gouvernement français qui fournit une aide financière conséquente à l’AP avec laquelle elle verse des salaires aux terroristes.

Mercredi 3 février, Benjamin Horgen, détenteur de la double citoyenneté franco-israélienne, a participé à une réunion zoom avec des journalistes et des personnalités françaises à l’initiative du Center for Near East Policy Research dirigé par le journaliste d’investigation David Bedein. L’objectif de cette « rencontre » est de faire pression sur le pouvoir politique en France afin qu’il modifie son attitude sur cette question.

Benjamin Horgen estime que les autorités françaises ainsi que le médias doivent savoir que l’Autorité Palestinienne qu’ils aident et soutiennent continue encore et toujours à encourager de manière active le terrorisme. Il s’est fixé comme objectif de faire supprimer cette aide ou du moins, que la France et l’Union européenne exercent un contrôle beaucoup plus strict sur la destination des fonds qu’ils fournissent à l’AP. Il rappelle ce fait avéré : « Cet argent ne sert pas uniquement à payer les terroristes après leur méfait mais également à la machine d’incitation à la violence qui a directement abouti à l’assassinat de mon épouse ».

Le journaliste David Bedein a annoncé la création d’une « task force » au sein du centre qu’il dirige, qui sera chargée de ce combat, estimant que le gouvernement israélien ne fait pas ce qu’il faut pour supprimer cette pratique honteuse et immorale de versement de salaires à des terroristes qui ont assassiné des Juifs.

Laisser un commentaire