Israël et USA testent les bombes anti-bunker contre les silos dans les monts de Syrie

Publié par


Attaque contre des dépôts de missiles iraniens creusés dans les montagnes du désert syrien. 

 Nziv 

Ce soir, 4 février, comme d’habitude tous les soirs, l’Institut de recherche syrien « Nurs » a publié un rapport sur les événements de la journée, sous le hashtag # أحداث_اليوم du 4-2-2021, et a entre autres rédigé un rapport court et passé « inaperçu » avec un contenu d’importance dissimulé à l’intérieur.

Le rapport innocent, avec beaucoup d’informations intéressantes enfouies, s’intitulait : طيران مجهول الهوية يستهدف مواقع للرينييت

Traduction du rapport = Des avions non identifiés ont attaqué des positions de milices iraniennes dans la région de Jabal al-Shabri (Bishri), à 55 km à l’ouest de la ville d’al-Raqqa. L’intérêt ici est que le site soit particulièrement escarpé (Jebel).

Jabal (al-Bashri) – Jabal al-Bashari: 

Bishri.png

Carte aimablement fournie par Wikipedia

On ne peut que noter que cette frappe en montagne n’intervient qu’après les attaques israéliennes et américaines, qui se sont produites des dizaines de fois, sur les sites des quartiers généraux des milices iraniennes dans l’est de la Syrie (Al Bukamal), y compris la plus grande base iranienne de Syrie – « Imam Ali », ainsi que de nombreux dépôts de missiles et de munitions dans la zone, où l’Iran stockait des missiles balistiques.

Ces missiles pointaient vers Israël et d’autres pays de la région (Arabie Saoudite, Golfe arabo-persique)… L’Iran a commencé à retirer ce qui restait et a déplacé les systèmes d’armes stratégiques pour un stockage souterrain dans des entrepôts creusés dans l’ouest d’Al-Raqqa province dans les profondeurs du désert syrien.

Résultat d'image pour جبل البشري

Image d’illustration

Le stockage des missiles balistiques à l’intérieur d’une chaîne de montagnes vise à réduire l’ampleur des dommages causés aux systèmes d’armes que les Iraniens tentent de placer dans l’est de la Syrie.

Le rapport d’aujourd’hui raconte le drame suivant : Israël et les États-Unis localisent, à l’aide de satellites d’espionnage de pointe et d’autres moyens de collecte, tous les nouveaux sites de stockage que les Iraniens ont creusés, dans lesquels de nombreux mois de travail et beaucoup d’argent a été dépensés pour creuser des bunkers souterrains.

C’est ainsi que les forces de bombardement atteignent 2 objectifs:

* – Détruire également les armes stratégiques iraniennes destinées à agir contre Israël depuis le sol syrien.

* – Tester les capacités des bombes nouvellement développées dans le but de frapper des installations creusées profondément sous les couches rocheuses dans les montagnes, puis évaluer, celle améliorée, qui sera testée à la phase suivante (contre un éventuel programme nucléaire iranien, par exemple pris au hasard).

Résultat d'image pour جبل البشري

Il est clair, pour quiconque opère sur le sol syrien, que les Iraniens investissent des efforts inlassables et d’énormes ressources financières afin de stabiliser en Syrie un réseau militaire important et bien équipé qui leur permettra d’agir contre les pays de la région.

Pour le moment, l’affaiblissement de l’activité iranienne en Syrie n’est pas perceptible, malgré des dizaines de frappes aériennes que leurs forces en Syrie subissent presque chaque semaine.

Il reste encore beaucoup à faire pour les forcer à se retirer vers l’est sur le sol irakien ou à rentrer chez eux sur le sol iranien.

WhatsApp

Laisser un commentaire