Israël et Kosovo : relations diplomatiques instaurées le 1er février

Publié par

« L’effet Trump », dans ses aspects positifs, n’a pas fini de modifier la carte des relations israélo-musulmanes, vis-à-vis de l’un des premiers pays islamiques des Balkans, dans cette situation très particulière, à la fois pointe avancée de l’Europe, dans une région sensible pour les échanges, notamment énergétiques, avec Israël et la Méditerranée, et longtemps zone à risques d’entrée jihadiste sur le vieux Continent… Les rapports excellents avec la Serbie ne doivent pas en prendre ombrage.

Israël et le Kosovo vont officiellement instaurer des relations diplomatiques le 1er février

Avec les rédactions de l’ AP et de l’ILH  Publié le  31-01-2021 05:55 Dernière modification: 01-31-2021 06:07Les drapeaux du Kosovo et d’Israël | Capture d’écran

La ministre des Affaires étrangères du Kosovo, Meliza Haradinaj-Stublla
«C’est un moment historique», a déclaré la ministre des Affaires étrangères du Kosovo, Meliza Haradinaj-Stublla. « La reconnaissance par Israël est l’une des plus grandes réalisations du Kosovo, à un moment clé pour nous, grâce aux États-Unis d’Amérique, notre allié commun et éternel », ajoute-t-elle.

Le ministre des Affaires étrangères du Kosovo a déclaré vendredi qu’une cérémonie officielle se tiendrait la semaine prochaine pour établir des relations diplomatiques avec Israël, un « moment historique » dans l’histoire du pays des Balkans.

Meliza Haradinaj-Stublla a déclaré qu’elle et son homologue israélien Gabriel Ashkenazi organiseraient une cérémonie virtuelle le 1er février.

« La reconnaissance par Israël est l’une des plus grandes réalisations du Kosovo, à un moment clé pour nous, grâce aux États-Unis d’Amérique, notre allié commun et éternel », a-t-elle déclaré.

La décision de reconnaissance mutuelle entre le Kosovo et Israël a été prise en septembre dernier lors d’un sommet des dirigeants du Kosovo-Serbie à la Maison Blanche en présence du président Donald Trump.

Lors de la réunion, Belgrade a également accepté de déplacer son ambassade en Israël à Jérusalem, ce qu’elle n’a pas encore fait.

L’administration Trump a reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël à la fin de 2017 et y a transféré l’ambassade des États-Unis en mai 2018.

Washington a encouragé d’autres pays à faire de même, mais a été largement critiqué par les Palestiniens et beaucoup en Europe parce que le conflit israélo-palestinien n’est toujours pas résolu [NDLR : et n’a aucune bonne raison de l’être, tant que persisteront- des entités faisant l’apologie du terrorisme].

Le Parlement du Kosovo a déclaré son indépendance à l’égard de la Serbie en 2008, neuf ans après que l’OTAN a mené une campagne de 78 jours contre la Serbie pour mettre fin à une répression sanglante contre les Albanais de souche au Kosovo, souvent partisans de l’UÇK (en albanais Ushtria Çlirimtare e Kosovës. Le mouvement, dissout à la fn de a gu/erre, a fait l’objet de nombreuses accusations de crimes contre l’humanité pour, entre autres, des faits de trafic d’organes et d’épuration ethnique à l’encontre des populations serbes et roms.).

La plupart des pays occidentaux ont reconnu l’indépendance du Kosovo, mais la Serbie et ses alliés, la Russie et la Chine, ne l’ont pas fait. L’impasse actuelle et la réticence de la Serbie à reconnaître le Kosovo ont fait mijoter les tensions et empêché la stabilisation complète de la région des Balkans après les guerres sanglantes des années 90.

israelhayom.com

Laisser un commentaire