Mont Hermon : les forces spéciales syriennes… en bottes de caoutchouc

Posted by


Nouvelles photos des forces spéciales syriennes près de la frontière israélienne dans la région de Hermon

Photo de Une : Les soldats du commando syrien patrouillent sur le mont Hermon syrien avec leurs nouveaux uniformes: noter ce qu’ils ont aux pieds

 Nziv

Beyrouth, Liban (18h00) – L’Agence de presse arabe syrienne (SANA) a publié plusieurs nouvelles photos des forces spéciales de l’Armée arabe syrienne (AAS) dans la région de Jabal al-Sheikh (Hermon) située près du Golan Israélien – selon un site Web qui rapportent des nouvelles libanaises.

Sur les photos publiées par SANA, vous pouvez voir les forces spéciales de l’armée syrienne se déplacer dans la neige épaisse à Jabal al-Sheikh et l’agence de presse a pris de rares photos d’eux dans leurs nouveaux uniformes d’hiver.

Dans le passé, des images similaires de soldats commandos syriens se déplaçant dans la région syrienne de Hermon ont été publiées sur les réseaux sociaux syriens. Ensuite, c’étaient les soldats de la 14e division commando de l’armée syrienne. À ce jour, la seule appartenance exacte de ces patrouilleurs n’a pas été identifiée.

Le commentateur militaire du site commente que l’équipement personnel des commandos syriens opérant dans les zones enneigées est extrêmement pauvre et que l’une des preuves de cette relative indigence que l’on peut clairement voir sur la photo sont les simples bottes qu’ils portent. Vous pouvez voir qu’ils portent des bottes de boue ordinaires qui coûtent quelques dollars dans le commerce. Habituellement, partout dans le monde, les commandos qui travaillent dans les régions froides sont équipés de bottes d’hiver canadiennes qui gardent les pieds au chaud même dans des températures extrêmes. Les bottes de boue des soldats du commando syrien leur laisseront les pieds gelés et il y a une grave crainte qu’ils ne puissent survivre s’ils restent trop longtemps dans cette zone ouverte. C’est aussi la preuve qu’il ne peut s’agir que d’une démonstration de courte durée, pour afficher air de reconquête à des fins de propagande. Entre les soldats égyptiens morts les pieds brûlés dans le sable chaud du Sinaï, en 1967 et ces pauvres syriens très spéciaux qui auront un mal fou à courir ainsi dans la neige, quel est le sort le plus enviable? Ce sont les détails qui tuent…

Prochain épisode : les parachutistes d’Assad en espadrilles (espa- drill)

Voici les photos publiées par l’Agence de presse syrienne:

One comment

Laisser un commentaire