5 malades du variant de Los Angeles (CAL.20C) identifiés en Israël

Publié par


Un résident israélien de Los Angeles aux États-Unis qui est venu visiter le pays il y a environ un mois a été diagnostiqué avec une mutation du coronavirus qui a été diagnostiquée pour la première fois à Los Angeles. L’Israélien est déjà rentré aux États-Unis mais a infecté cinq personnes ici en Israël. …


Selon un communiqué du ministère de la Santé,  » au Laboratoire central des virus du ministère de la Santé, les chercheurs ont identifié un cas de la variante de Los Angeles. 

Petit Briefing sur ce virus « CAL.20C »
L’apparition de cette nouvelle souche de Covid-19 a été désignée le 17 janvier sous le nom de CAL.20C. Différente de celles apparues en Grande-Bretagne (connue sous le nom de B.1.1.7), Afrique du Sud, Brésil ou Japon, cette souche a été trouvée dans plus de la moitié des cas à Los Angeles et semble être à l’origine de l’accélération des contaminations dans le sud de la Californie, selon une nouvelle étude réalisée par les chercheurs du centre médical Cedars-Sinai.« La récente flambée des cas positifs au COVID-19 dans le sud de la Californie coïncide avec l’émergence de CAL.20C », affirme Eric Vail, professeur adjoint de pathologie et directeur de pathologie moléculaire au Département de pathologie et de médecine de laboratoire, à Cedars-Sinai. « Les résultats de Cedars-Sinai n’ont pas indiqué si la souche était plus mortelle que les formes actuelles du coronavirus ».


Un variant en sommeil
Alors que la souche CAL.20C était presque inexistante en octobre, 36,4 % des échantillons de virus provenant de patients de cet hôpital au cœur de Los Angeles ont été trouvés porteurs de la souche en décembre, mais aussi 24 % de tous les échantillons du sud de la Californie (comtés de Kern, Los Angeles, Orange, Riverside, San Bernardino, San Diego, San Luis Obispo, Santa Barbara et Ventura).« Notre but était de chercher des personnes porteuses du variant britannique. Nous n’en avons trouvé que quelques-unes, ce qui signifie que nous ne sommes pas trop exposés aux souches venant des autres pays. Mais à notre grande surprise, nous nous sommes aperçus que la Californie avait produit son propre variant ».Plus inquiétant, les chercheurs pensent que la souche CAL.20C pourrait être apparue au mois de juillet, mais être restée en sommeil jusqu’à fin novembre, avant de se propager à toute vitesse. « Ce qui signifie que d’autres variants peuvent également être prêts à exploser.

Nous avons d’ailleurs pu déterminer que la souche californienne avait produit cinq sous-variants. Cette capacité à générer ses propres mutations est très alarmante : le virus progresse avec trois ou quatre coups d’avance sur nos recherches ».

L’une de ces mutations, nommée L452R est extrêmement active et s’est déjà propagée dans le pays. Quant à CAL.20C des patients en ont été trouvés porteurs de l’autre côté des États-Unis, en Arizona, Connecticut, Maryland, New Mexico, Nevada, New York, Texas, Utah, Washington, District of Columbia, Caroline du Nord et Wyoming, mais aussi à l’étranger, notamment en Océanie.« Nous ne sommes pas certains de ce que l’apparition de cette souche et de ces mutations signifie en termes d’infectivité et de résistance aux anticorps », explique Wenjuan Zhang, coauteur de l’étude et professeur adjoint au Département de pathologie et de médecine au sein du laboratoire, à Cedars-Sinai.« Mais il semble sûr que ce variant est plus agressif et plus contagieux ; même pour les enfants, lesquels connaissent de sévères troubles respiratoires. À regarder les chiffres de l’augmentation des décès, il est aussi permis de penser qu’il est plus mortel. Cela demande une étude de suivi sur le plus long terme. Mais le temps presse ».

En Israël
Au moins quatre autres personnes ont été confirmées infectées par cette variante. L’incident est en cours d’enquête. Le ministère de la Santé transmettra des résultats supplémentaires dès qu’ils seront disponibles. « La Treizième chaîne a rapporté qu’un passager revenu de Dubaï en avait infecté 180 autres. On ne sait pas encore s’il a contracté la mutation lui-même ou non, mais c’est l’une des plus grandes propagations d’infection enregistrées depuis le déclenchement de l’epidemie.

Dimanche soir, le gouvernement a approuvé la proposition du Premier ministre Benjamin Netanyahu de fermer le ciel du pays. L’aéroport Ben Gourion sera fermé dans la nuit de lundi à mardi et jusqu’à dimanche prochain à minuit (au moins), sauf en cas de vols pour des besoins humanitaires et exceptionnels.

Le Premier ministre Netanyahu a déclaré au début de la réunion: « Nous sommes en avance sur le monde entier. Aucun pays n’a fait ce que nous allons faire. Nous fermons hermétiquement le pays et vaccinerons au moins un autre million de personnes. » Plus tard au cours de la réunion, Netanyahu a déclaré que l’aéroport Ben Gourion fermerait demain soir. Une solution sera donnée aux Israéliens et aux Juifs qui se retrouvent coincés à l’étranger.

La ministre de l’Intégration, Pnina Tamanu Sheta, a déclaré que « il y a des immigrants qui doivent arriver cette semaine et vous les envoyez au Comité des exceptions ». Netanyahu a répondu: « L’immigration doit cesser. Ils peuvent attendre que le virus disparaisse.

« Le ministre de la Construction et du Logement, Yaakov Litzman, a déclaré lors de la réunion du cabinet qu’il soutenait la fermeture de l’aéroport en raison de la propagation accrue de l’infection et du danger des différentes mutations. « Je me souviens que le ministre de la Santé a ordonné qu’il n’y ait pas de vols en provenance de Chine il y a un an, ce qui nous a donné le temps de mettre en place des mesures préventives. »


Source Koide9enisraelOuest France

Laisser un commentaire