Les experts redoutent la version « 2 » sud-Africaine du coronavirus

Publié par

Ou comment éloigner le « cauchemar apocalyptique » d’une mutation multirésistante à tous les vaccins

Virus Corona – La version 2 sud-africaine est une source de préoccupation parmi les scientifiques du monde entier

 Nziv Afrique 

Pourquoi les scientifiques sont-ils plus préoccupés par le virus COVID-19 découvert en Afrique du Sud?

Il existe des preuves provenant d’un certain nombre de petites études, non encore examinées par des pairs, que des mutations dans le virus corona – la version sud-africaine – connue sous le nom de 501Y.V2, et déjà répandues dans au moins 23 pays, peuvent présenter un risque plus élevé de réinfection des patients COVID-19 qui ont déjà été contaminés, ont récupéré et doivent encore avoir une certaine immunité contre la maladie.

Infographie: Comment l'Afrique du Sud a atteint 200 000 cas de coronavirus |  Nouvelles sur la pandémie de coronavirus |  Al Jazeera

Les scientifiques n’ont pas confirmé que cette version est plus contagieuse, bien que des preuves suggèrent que c’est le cas. Ils craignent également que le virus 501Y.V2 puisse avoir des implications pour les traitements Covid-19.

Regernon, qui a développé un cocktail de deux anticorps monoclonaux comme traitement pour les patients atteints de la maladie, a rapporté que 501Y.V2 pourrait être capable d’éluder l’un des anticorps qui composent son vaccin. Le médicament est toujours efficace, mais des mutations ultérieures peuvent au moins l’inverser.

Mais le plus inquiétant est peut-être la possibilité que les mutations de cette version limitent l’efficacité des vaccins existants.

Pandémie COVID-19 en Afrique du Sud - Wikipédia

En des termes moins «édulcorés», les entreprises qui ont développé les vaccins, qui sont déjà donnés aux humains, sont actuellement dans une course de tests destinée à éprouver si le vaccin, qu’elles vendent dans le monde entier tout en réalisant d’énormes profits, est toujours efficace contre le virus ou devront-elles ajuster la composition?

Une autre idée qui se dégage de ce qui précède est que plus tôt ils éradiquent le virus corona, de ses différents types, partout dans le monde, moins il est probable qu’une « mutation apocalyptique » apparaîtra qui sera beaucoup plus mortelle et contournera tous les vaccins existants dans le cycle. Le développement du virus corona l’année dernière, depuis sa découverte, indique clairement que nous nous dirigeons rapidement vers l’émergence d’un tel cauchemar.

Laisser un commentaire