Yuriy, l’ado plongé dans le coma pendant une semaine après une violente agression

Posted by

Paris : un ado plongé dans le coma pendant une semaine après une violente agression

Le jeune Yuriy a été tabassé vendredi 15 janvier par une dizaine de personnes dans le quartier Beaugrenelle. Un appel à témoin a été lancé. Aucune interpellation n’a encore eu lieu.

Par Luc Lenoir Publié hier à 15:21, mis à jour hier à 18:45

Vendredi 15 janvier, le jeune Yuriy, 15 ans, a été violemment agressé par une dizaine de personnes, sur la dalle de Beaugrenelle (Paris XVe) DR – Famille Yuriy

Une semaine après les faits, toujours autant d’incompréhension, et un tout petit peu d’espoir. Vendredi 15 janvier dernier, Yuriy, un garçon de 15 ans, a été agressé par une dizaine de personnes sur la dalle de Beaugrenelle dans le 15e arrondissement de Paris. Il commençait juste ce samedi 23 janvier à sortir du coma, selon sa mère qui a témoigné au Figaro. Une enquête a été ouverte pour tentative d’homicide volontaire par le parquet de Paris.

À LIRE AUSSI :Thibault de Montbrial: «En 2021, osons l’autorité!»

Selon le récit que la mère donne, alors qu’il jouait avec quatre autres collégiens, une dizaine d’individus plus âgés les auraient attaqués, armés de battes de base-ball et de béquilles. Si les amis de Yuriy ont réussi à prendre la fuite, ce dernier a trébuché et s’est retrouvé au sol, à la merci des agresseurs. Il a ensuite été tabassé plusieurs secondes, avec de nombreux coups portés à la tête. Dans une vidéo non authentifiée et qui circule sur les réseaux sociaux, on voit dix individus s’acharner sur une personne à terre, portant leurs coups dans une violence insoutenable, avant de s’enfuir dans plusieurs directions.

Au Figaro, Nataliya, sa mère, donne d’abord des nouvelles de Yuriy, ce samedi midi : «Il commence doucement à se réveiller, je le trouve très agité. Les médecins me disent que c’est normal. Il est toujours intubé et n’a pas encore parlé» détaille-t-elle. Les médecins procèdent à un réveil programmé après une semaine de coma, et une opération longue de six heures. Le premier certificat médical faisait état d’un traumatisme crânien avec plusieurs fractures graves, un hématome entre le cerveau et le crâne, et une contusion cérébrale, ainsi qu’un nez, un doigt fracturé et plusieurs ecchymoses. «Ils commencent à être relativement optimistes», note Nataliya. «Dieu nous aide aussi malgré tout. Je remercie le ciel pour tous les soignants de Necker» poursuit-elle, louant l’équipe médicale qui s’occupe de son fils aîné, qui a deux petites sœurs. «Ils nous expliquent tout très patiemment, avec eux nous avons aussi de l’espoir» ajoute celle qui passe désormais ses journées dans la chambre d’hôpital, gérant son entreprise de conciergerie depuis son ordinateur portable.

Un appel à témoins lancé

Reste, en plus d’aider Yuriy, à comprendre ce qui lui est arrivé. Dès les jours suivant l’agression, la famille a lancé un appel à témoins, et a placardé des affiches dans le quartier où a eu lieu l’agression. Un compte Instagram a été également créé, pour permettre de remonter toute information utile à l’enquête. Les policiers du 3e District de police judiciaire (DPJ) ont été saisis de l’enquête pour tentative d’homicide volontaire, ouverte par le parquet de Paris dès le jour de l’agression. «Nous recevons beaucoup d’informations, que nous transmettons à la police. Mais il nous faut beaucoup de détails supplémentaires» note Nataliya.

L’appel à témoin lancé par la famille de Yuriy. DR

«J’ai parlé avec d’autres habitants du quartier, ils m’ont confirmé que des bandes très agressives viennent souvent à cet endroit» poursuit la mère de famille. Selon plusieurs sources, des jeunes venus de Vanves dans les Hauts-de-Seine occupent régulièrement la dalle de Beaugrenelle, sans qu’on connaisse pour l’instant les éventuels liens avec l’affaire actuelle.

lefigaro.fr

Laisser un commentaire