De nouveaux vaccins à portée de main pour les variants de covid?

Posted by

 Variante covid UK , UE , nouveaux vaccins covid

« Il y a beaucoup plus d’inquiétude concernant les variants de covid d’Afrique du Sud et du Brésil », a déclaré vendredi 22 janvier le conseiller scientifique du gouvernement britannique, Sir Patrick Vallance, quand le Premier ministre Boris Johnson a averti que la souche britannique qui se propage plus rapidement pourrait également générer un taux de mortalité plus important. Les données sur le variant britannique ne sont pas suffisamment établies, a rétorqué le scientifique, mais les deux autres ont «certaines caractéristiques qui les rendent moins sensibles aux vaccins». Johnson a dit aux Britanniques de s’attendre à ce que le confinement actuel reste en place jusqu’à l’été, après un nombre record de décès, allant jusqu’à 1820 morts mercredi.

Le variant britannique, rapidement transmissible, du virus frappe des dizaines de pays, y compris la plupart de ceux d’Europe, et beaucoup ont fermé leurs frontières pour y faire face. Israël a également fermé en partie son aéroport aux arrivées qui n’ont pas été testées négatives. Après que quelque 400000 citoyens de l’UE sont décédés de causes liées à la covid-19, le continent se débat de façon virulente avec l’approvisionnement et la distribution des vaccins, après que ses deux principaux fournisseurs ont annoncé leur ralentissement.

AstraZeneca a signalé un problème de production après que le vaccin Pfizer-BioNTech a réduit les livraisons. Un responsable de l’UE craignait que le manque à gagner ne réduise les livraisons aux 27 États membres de 80 millions de doses à 31 millions au premier trimestre de l’année.

Un sommet vidéo de l’Union européenne jeudi a exprimé une profonde frustration face au ralentissement et, craignant qu’une nouvelle vague de pandémie ne soit imminente, a examiné davantage de restrictions. Elle devaient être renforcés aux frontières et aux déplacements non essentiels, il faut aussi améliorer le suivi des mutations et intensifier la coordination des confinements entre ses membres. Cependant, les restrictions déjà en place ont suscité une réaction populaire provoquant de violentes manifestations dans certains pays.

La Hongrie a été le premier membre de l’UE à se frayer un chemin vers une source d’approvisionnement, en accordant au vaccin russe Spoutnik V contre le coronavirus, l’approbation préliminaire, après que les premiers essais se sont révélés prometteurs. Les responsables de la santé hongrois sont également à Pékin pour discuter de la livraison immédiate d’un million de doses de vaccin Sinopharm qui est déjà utilisé dans la Serbie voisine. Avec un taux effectif de 79%, le vaccin chinois n’est pas aussi bon que les produits Pfizer et Moderna, qui sont évalués à 95,5% d’efficacité, mais il a l’avantage d’être facilement disponible.

Dans une autre manœuvre expérimental, des scientifiques britanniques et russes s’associent pour essayer une combinaison des vaccins Oxford-AstraZeneca et Spoutnik V afin de voir si la protection contre la Covid-19 peut être améliorée.

Le président américain Joe Biden, dans sa première déclaration politique sur la crise des mutations de covid, a averti jeudi : «Nous ne pouvons rien faire pour changer la trajectoire de la pandémie au cours des prochains mois.» Alors que le nombre de morts dans le pays «devrait atteindre bien plus de 600 000», Biden a lancé son «plan de sauvetage américain».

Vendredi, les États-Unis ont connu leur plus forte augmentation en une journée de vaccinations, même si la plupart des États sont aux prises avec la pénurie de vaccins. Environ 5% de la population américaine – environ 16,2 millions de personnes – a reçu au moins une dose du vaccin et 2,75 millions de personnes sont entièrement vaccinées.

Marquant une note optimiste, le Dr Anthony Fauci, conseiller médical en chef du président Joe Biden, a rapporté que, alors que seuls Pfizer et Moderna sont actuellement approuvés, de nouveaux vaccins contre le coronavirus sont en préparation pour aider à atténuer les pénuries. Le candidat vaccin de Johnson & Johnson est «dans ses dernières étapes avant admission », a t-il déclaré, après avoir demandé une autorisation d’utilisation d’urgence de la Food and Drug Administration.

Laisser un commentaire