April Benayoum (Miss Provence) victime d’antisémitisme: « J’ai envie que mon histoire serve d’exemple »

Posted by

PRÊTE À SE BATTRE

Sophie Vincelot | vendredi 22 janvier 2021 à 16h15

April Benayoum (Miss Provence) victime d'antisémitisme : « J'ai envie que mon histoire serve d'exemple »
Dans une interview accordée au magazine Elle, April Benayoum est revenue sur les insultes antisémites dont elle avait été victime à la suite de l’élection Miss France 2021, en décembre dernier.

A propos de


  1. April Benayoum - Miss Provence 2020 April Benayoum – Miss Provence 2020

Des propos d’une rare violence avaient été tenus à son encontre, en décembre dernier. A la suite de l’élection Miss France 2021, April Benayoum, sacrée 1ère dauphine du concours, avait fait l’objet d’insultes à caractère antisémite sur les réseaux sociaux. « Affectée » et « choquée », la jeune femme de 21 ans avait porté plainte « pour que ça ne se reproduise plus »Une démarche sur laquelle elle est revenue dans une interview pour le magazine Elle« J’ai envie que mon histoire personnelle serve d’exemple. Ne pas le faire, c’est cautionner ce genre de choses », a dévoilé la reine de beauté, qui a par ailleurs ajouté que le parquet de Paris avait « ouvert une enquête de son côté ».

April Benayoum a tenu à se battre pour elle, mais également pour son père, à qui elle avait rendu hommage lors de l’élection. « Mon père est gendarme, il a une notion très précise de la loi, et puis c’est lui qui était indirectement visé par ces injures antisémites« , a confié Miss Provence, soutenue par de nombreux responsables politiques au moment de la polémique. « Il m’a conseillé de porter plainte. J’ai écouté mes proches. Et je me suis écoutée aussi. Je me suis dit que si je ne le faisais pas, j’allais le regretter plus tard. »

« Il faut en parler. Il ne faut plus que ce soit un sujet tabou »

Pour la 1ère dauphine de Miss France, les fléaux de l’antisémitisme et du racisme doivent être combattus et les victimes écoutées. « Il faut en parler. Il ne faut plus que ce soit un sujet tabou. Pour que les personnes qui sont harcelées, victimisées sortent du sentiment de honte« , a-t-elle expliqué dans Elle. Un combat qu’elle semble prête à mener pendant longtemps.

Crédits photos : BERTRAND NOEL / SIPA / TF1

gala.fr

Laisser un commentaire