50% des Israéliens : Biden ne fera aucun progrès dans le processus de paix

Posted by

Enquête: la moitié des Israéliens pensent que Biden ne fera pas de progrès significatifs dans le processus de paix

Selon une nouvelle enquête de l’Institute for National Security Studies, la majorité du public israélien soutient une solution à deux États, mais est sceptique quant à la capacité de l’administration Biden à faire la moindre percée diplomatique. 

IsraëlDéfense | 21/01/2021 

REUTERS / Mussa Qawasma

La veille de l’investiture du président Biden, l’Institut israélien d’études sur la sécurité nationale (INSS) a publié une étude approfondie, selon laquelle environ la moitié des Israéliens pensent qu’il ne parviendra pas à faire de progrès significatifs dans le processus de paix avec les Palestiniens, et environ la moitié le sont d’avis qu’Israël pourra bien faire face à la réduction du soutien américain.     

L’enquête a également révélé que les Israéliens identifient l’Iran nucléaire comme la menace la plus importante et soutiennent la prise de mesures contre lui, mais de préférence en coordination avec les États-Unis. Aussi, la majorité du public soutient la poursuite et même l’intensification des opérations militaires sur le front nord. L’étude, qui a sondé plus de 1 000 personnes de tous les secteurs en Israël, fait partie de l’indice de sécurité nationale compilé par l’institut.      

En réponse à la question de savoir si le président Biden sera en mesure de faire des progrès significatifs dans le processus de paix avec les Palestiniens, 30% des Israéliens ont répondu oui, tandis que 52% ont dit non. Selon l’enquête, 51% des Israéliens pensent que la solution à deux États n’est pas réalisable dans un avenir prévisible, 35% pensent que cela n’est possible que dans un avenir lointain, et seulement 6% pensent que c’est possible dans un avenir proche. Dans le même temps, la majorité du public israélien (58%) soutient toujours une solution à deux États.    

Et aussi en ce qui concerne le conflit avec les Palestiniens, 27% des personnes interrogées soutiennent la recherche d’un arrangement global dont la signification est de deux États pour deux peuples, 24% préfèrent des arrangements intérimaires, 18% préfèrent la poursuite de la situation actuelle, 9% voudraient un solution d’un État binational sans égalité de droits pour les Palestiniens dans les territoires, et 5% voudraient un État binational avec des droits égaux pour les Palestiniens dans les territoires.  

Une forte majorité du public soutient également la prise de mesures de séparation d’avec les Palestiniens en raison de l’inquiétude concernant la réalité d’un État binational, 61% approuvant de telles mesures, tandis que 39% ne l’approuvent pas. Sur la question de l’annexion, 32% des Israéliens sont opposés à tout type d’annexion unilatérale, tandis que seulement 13% soutiennent l’annexion unilatérale de toutes les colonies juives, y compris celles situées en dehors des blocs de colonies.    

En ce qui concerne les politiques concernant le Moyen-Orient, la majorité du public israélien pense que l’Iran nucléaire est la menace la plus importante pour Israël, et soutient la prise de mesures contre lui en réponse à ses progrès dans le programme nucléaire. Dans le même temps, une grande partie du public dit qu’elle devrait être conditionnée à une coopération avec les États-Unis. 26% des Israéliens ont répondu que si l’Iran redémarre son activité nucléaire, Israël devrait lancer une attaque militaire contre les sites nucléaires de l’Iran, mais uniquement en coordination avec les États-Unis.        

En outre, l’enquête a révélé que le public israélien soutient l’action militaire directe contre les Iraniens en Syrie et au Liban. En réponse à la question de savoir quelle devrait être la réponse d’Israël au projet de missiles de précision de l’Iran et du Hezbollah, 37% soutiennent une frappe directe contre les forces iraniennes responsables du projet, 19% soutiennent l’attaque de l’infrastructure de fabrication de missiles au Liban même s’il y a une possibilité que la situation se dégrade en guerre, 17% préfèrent qu’Israël renforce ses capacités défensives, et 14% pensent qu’il est nécessaire de rechercher un arrangement avec le Liban via la médiation internationale pour arrêter la fabrication de missiles de précision.  

israeldefense.co.il

Laisser un commentaire