Fougères : des croix gammées et une étoile de David tagués sur une propriété

Posted by

Mercredi 13 janvier au matin, un couple d’habitants de Fougères (Ille-et-Vilaine) a découvert sur le muret et le portail de leur maison des tags insultants, à caractère antisémite.
Hier matin, des tags insultants et à caractère antisémite ont été découverts sur le muret et le portail d’une maison située dans le centre-ville de Fougères.
Une plainte a été déposée par le couple d’habitant, âgé de 68 et 70 ans. Ces derniers avaient également porté plainte la veille, après avoir retrouvé des détritus dans la cour de leur maison ainsi que leur sonnette arrachée.
Interrogée, la police n’a pas souhaité faire de commentaires.
Source : ouest-france.fr/bretagne/fougeres

Croix gammées, étoile de David et sigle anarchiste ont été tagués au milieu d’injures sur le mur de clôture et le portail d’une maison à Fougères.

Deux croix gammées, symboles nazis, accompagnent les injures/
Deux croix gammées, symboles nazis, accompagnent les injures. (©La Chronique républicaine)

Par Brigitte Beaumert Publié le 13 Jan 21 à 15:53  mis à jour le 13 Jan 21 à 15:57

Les faits se sont produits dans la nuit du mardi 12 au mercredi 13 janvier, rue Brizeux à Fougères.

De grandes inscriptions injurieuses, accompagnées de deux croix gammées, d’une étoile de David et du sigle anarchiste ont été tagués sur le mur de clôture et le portail d’une maison, visibles de la rue.

Une étoile de David, symbole    de la religion juive, a aussi été peinte sur le mur d'enceinte.
Une étoile de David, symbole de la religion juive, a aussi été peinte sur le mur d’enceinte.

À lire aussi

La ville efface gratuitement

Une plainte a été déposée au commissariat de police.

Avec le récépissé de cette plainte, les propriétaires pourront faire intervenir gratuitement les services de la ville de Fougères pour effacer ces inscriptions.

Une possibilité offerte lorsqu’il s’agit d’inscriptions injurieuses et à caractère raciste ou antisémite.

actu.fr/bretagne

NDLR : Les conclusions de cet article sont surréalistes. On vous injurie, mais le « retour à la normale » est gratuit.

Laisser un commentaire