La France lance un missile de croisière à ogive nucléaire

Posted by

 Une expérience en France d’un missile de croisière capable de transporter une ogive nucléaire 

Le missile est développé en collaboration avec la société d’armes MBDA et Dassault

Dan Arkin | 11/01/2021 partage

ASMPA – MBDA (mbda-systems.com)

L’armée française prévoit d’installer sur les avions de combat une nouvelle génération de missiles de croisière capables de transporter une ogive nucléaire. L’armée française a confirmé, sans donner de détails, qu’en collaboration avec le MBDA et la Société Dassault , une expérience «réussie» a été lancée pour propulser un modèle avancé du missile ASMPA (Air Sol Moyenne Portée Améliorée), qui est un missile de croisière nucléaire aéroporté. 

Le ministère militaire a confirmé que bien qu’une expérience ait été lancée pour lancer un tel missile à partir d’un avion de combat naval français, l’Autorité de défense antimissile a ajouté que dans l’expérience, son partenaire était la marine et l’armée de l’air, et qu’à l’époque le missile était surveillé dans trois centres d’essais de missiles à travers la France. 

DEFENSE BLOG rapporte que la société MBDA a confirmé que le missile ASMPA remplacera un ancien missile ASMP, lancé depuis les avions Mirage 2000 et Rafale. Le nouveau missile est capable de transporter ce qui a été défini comme «un armement d’énergie thermonucléaire à moyenne portée». 

israeldefense.co.il

One comment

  1. Cela fait un moment que la France communique sur la fonctionnalité de l’ASMPA. Il y a deux ans, le ministère faisait état de tirs d’évaluation « hors mission poker », c’est à dire non pas une simulation de tir dans le cadre de vol opérationnel mais bien de tir pour lui-même. La seule particularité de l’essai est que le missile n’est pas nucléaire.
    Ce qui importe et n’est pas détaillé tient dans la dernière phrase: missile de moyenne portée.
    Cela signifie des tirs à plus de 500 km et moins de 2500 km. Pour être clair, la dissuasion nucléaire air-sol s’entend à partir d’un porte-avions. Autrement, quel ennemi est concerné? C’est intéressant au regard de la géostratégie française comme un retour formel en appui de l’OTAN. On ne va pas menacer les Jihadistes du Mali de les nucléariser.
    Pour intérêt ici, la stratégie israélienne sur le sujet est toujours la même: peut-être pas les premiers à s’en doter au Moyen-Orient mais certainement pas les seconds. 🙂

Laisser un commentaire