La base Imam Ali d’Al Bukamal évacuée?

Posted by

Les milices iraniennes ont évacué du matériel militaire lourd de la grande base de l’est de la Syrie.

Mais leur précédent mouvement consistait à creuser des abris profonds pour que le matériel échappe aux frappes israélo-non identifiées.

Pourquoi un tel mouvement assimilable à la panique? Il s’agit plus de disperser le matériel dans les villages alentours, selon la vieille tactique irano-hezbollahnie du « bouclier humain ».

Rapport: les milices des gardiens de la révolution iraniens évacuent la base Imam Ali, leur plus grande base, dans la ville d’Albu Kamal

Les milices iraniennes ont retiré une grande quantité de matériel militaire et logistique de leur plus grande base de l’est de la Syrie – la base de l’Imam Ali.

La décision d’évacuer les véhicules et les équipements lourds provient de l’Iranien Haji Asker, le commandant des milices iraniennes de la ville.

Asker a ordonné le déplacement d’un grand nombre de véhicules militaires, de véhicules lourds et de matériel lourd vers la ville, et il les a dispersés dans des quartiers séparés et dans les villages voisins d’Alhiri et Elswaya.

Les milices iraniennes ont procédé à cette mesure par crainte d’être attaquées sur la base de l’Imam Ali par des avions non identifiés.

Image satellite montrant la construction d'une nouvelle base militaire iranienne dans la région irakienne d'Albukamal Al-Qaim, près de la frontière syrienne (ImageSat International via Fox News)
Image satellite montrant la construction d'une nouvelle base militaire iranienne dans la région irakienne d'Albukamal Al-Qaim, près de la frontière syrienne (ImageSat International via Fox News)

Crédit d’image: (ImageSat International via Fox News)

Une attaque contre une énorme base iranienne, qui s’est encore renouvelée récemment
Jeudi 7 janvier, des avions de combat non identifiés ont attaqué des bases de la milice iranienne près de la ville d’Albuqmal et tué 12 combattants.

Les frappes aériennes visaient le bataillon de défense aérienne récemment mis en place par les gardiens de la révolution iraniens, une milice située près de l’aéroport de Hamdan à l’entrée de la ville.

Une attaque similaire a été menée contre un dépôt d’armes dans la ville de Hamdan, qui a provoqué sa destruction. Les premières attaques ont également détruit les batteries de missiles et les radars de la base de défense aérienne de la milice.

Situation militaire en Syrie le 25 septembre 2019 (mise à jour de la carte)

Crédit: Un membre du groupe des observateurs

One comment

  1. Le dernier geste possible de Trump avant que les « amis » des nazis iraniens : Biden le sénile corrompu et Hussein Obama qui va gouverner en sous-main arrive à la Maison Blanche le 20 janvier, serait de fournir à Israël les bombes capables de perforer plusieurs mètres de fortifications derrière les quelles l’Iran planque ses missiles, ces centrifugeuses qui leurs permettront de fabriquer la bombe atomique qu’ils nous destinent et qu’ils destinent AUSSI aux Etats-Unis. La Russie laissent Israël agir, la seule chose que les intéresse est un port militaire sur la Méditerrané. Mais la Syrie et le Liban avec le hezbollah jouent un jeu plus que dangeureux pour leur avenir dont leurs responsables semblent se foutre totalement depuis longtemps … Elle dit quoi la France qui se croit ses devoirs envers ces deux pays qu’elle a contribué à créé quand les Grands Bretons s’occupaient de la Transjordanie, de l’Irak et des « falestiniens » venus occuper la Judée et la Samarie ?

Laisser un commentaire