Un journaliste israélien harcelé par un manifestant antisémite au Capitole

Publié par

Un journaliste israélien harcelé par un manifestant antisémite pro-Trump au Capitole à Washington

« Je vais t’affronter maintenant et je vais te dire pourquoi, yid (un terme pour juif, péjoratif dans la bouche d’un antisémite) », a crié le manifestant pro-Trump.

Par TZVI JOFFRE   7 JANVIER 2021 05:37

Les partisans du président américain Donald Trump se rassemblent devant le Capitole américain à Washington (crédit photo: REUTERS / SHANNON STAPLETON)

Les partisans du président américain Donald Trump se rassemblent devant le Capitole américain à Washington(crédit photo: REUTERS / SHANNON STAPLETON)

Un manifestant pro-Trump a confronté et harcelé un journaliste de la Treizième chaîne israélienne lors des émeutes au Capitole américain à Washington, DC, mercredi.

Le manifestant, dénommé Marc, peut être aperçu dans une émission de la chaîne d’information demandant au journaliste pourquoi Israël « continue de recevoir l’aide américaine », à laquelle le journaliste a répondu « très bonne question » et a souligné qu’il ne représentait pas le pays.

Marc a alors fait irruption devant la caméra en criant « Je vais te mettre mon poing sur le nez maintenant et je vais te dire pourquoi, yid (un terme pour juif) », et il a demandé au journaliste « Qu’est-ce qu’un goy? » Le journaliste a répondu qu’il ne savait pas et le manifestant l’a traité de « menteur israélien » et a déclaré qu’il « jouait au jeu du pilpul ». «Pilpul» est un terme utilisé pour désigner une discussion analytique ou edxploratoire, généralement dans le contexte d’une étude talmudique. Le terme «goy» se traduit littéralement par «nation» et est parfois utilisé pour désigner les non-juifs. Le manifestant s’est tourné vers les gens à proximité, en disant: « Vous êtes tous goy. Les Goyim sont du bétail. »

« Absolument méprisable », a déclaré l’Anti-Defamation League (ADL) dans un tweet en réponse à l’incident. « Un émeutier harcelait un journaliste israélien avec un antisémitisme vicieux et grotesque. Ce n’est malheureusement pas choquant compte tenu de la violence que nous avons constatée de la part des extrémistes au Capitole. »

De multiples incidents antisémites ont été signalés lors des émeutes au Capitole. Mary Miller, une représentante républicaine nouvellement élue de l’Illinois, a déclaré à une foule de manifestants que «Hitler avait raison sur un point». Miller s’est adressée mardi à Washington, DC, à une foule de partisans de Donald Trump, selon Margot McGowan Staebler, étudiante en droit à la Michigan State University qui a publié la vidéo sur Twitter.

UNITED STATES – JANUARY 4: Rep. Mary Miller, R-Ill., is seen during a group photo with freshmen members of the House Republican Conference on the House steps of the Capitol on Monday, January 4, 2021. (Photo By Tom Williams/CQ Roll Call)

« Hitler avait raison sur une chose: il a dit que quiconque a la jeunesse a un avenir« , a déclaré Miller. «Remplissez l’esprit de vos enfants de ce qui est vrai, juste et noble, et alors ils peuvent vaincre le mal par le bien parce qu’ils peuvent réellement discerner entre ce qui est mal et ce qui est bien.»

Des images partagées sur les réseaux sociaux à partir de bulletins d’information de la scène montraient un manifestant portant un sweat à capuche sur lequel était inscrit « Camp Auschwitz », ainsi que l’expression « le travail apporte la liberté », une traduction du slogan « arbeit macht frei » apparaissant au-dessus de l’entrée au camp de concentration d’Auschwitz.

Des dirigeants et des groupes suprémacistes blancs ont été repérés lors des émeutes et des manifestations à Washington mercredi, notamment l’Association du patrimoine européen du New Jersey et le chef de l’armée Groyper (Suprémacistes blancs), Nick Fuentes, selon l’ADL.

Heschy Tischler, l’animateur de radio juif orthodoxe pro-Trump, a partagé un certain nombre de vidéos des manifestations en tweetant qu’il «rencontrait toutes ces différentes personnes merveilleuses lors du rassemblement». Des drapeaux israéliens ont également été aperçus dans un certain nombre de vidéos prises devant le Capitole mercredi. Un certain nombre de dirigeants et de groupes juifs et israéliens ont condamné la violence au Capitole, notamment le Premier ministre suppléant et ministre de la Défense Benny Gantz, l’AIPAC, le Centre Simon Wiesenthal et le PDG de la Ligue anti-diffamation, Jonathan Greenblatt.

Ben Sales / JTA a contribué à ce rapport.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s