Jérusalem et Riyad font pression sur Washington pour une action en Iran

Posted by

Israël et l’Arabie saoudite font pression sur les États-Unis pour qu’ils lancent une action militaire en Iran

Selon le journal arabe Dar al-Hayat basé à Londres, et d’après des sources américaines inconnues, les hauts responsables israéliens et saoudiens « ont exercé une forte pression sur le président Trump pour qu’il attaque le programme nucléaire militaire iranien » • Les EAU se seraient abstenus de prendre position

1Israël et l’Arabie saoudite font pression sur le président Trump pour qu’il entreprenne une action militaire en Iran avant de mettre fin à son mandat, le dernier tiers de janvier (le 20), a rapporté ce matin (jeudi) le journal arabe Dar al-Hayat, publié à Londres. 

Le rapport est basé sur des sources américaines inconnues citées dans l’article comme confirmant au journal que depuis la victoire de Joe Biden aux élections américaines et la compréhension à Jérusalem que la nouvelle administration Biden a l’intention de conclure un nouvel accord nucléaire avec Téhéran, « les responsables israéliens et saoudiens ont exercé une forte pression sur le président Trump afin qu’il ance une opération militaire et attaque les installations du programme nucléaire militaire iranien. « 

Le rapport allègue que la violation de l’accord par les Iraniens, qui ont récemment voté au parlement leur décision d’enrichir l’uranium à un niveau de 20%, est une cause suffisante pour une attaque militaire américaine. Selon le rapport, citant des responsables susmentionnés à Washington, la possibilité qu’une attaque américaine contre l’Iran, qui ferait échouer le plan du président élu Biden et de ses conseillers pour parvenir à un noyau d’accord d’un nouveau type amélioré avec Téhéran, a été discutée, ces dernières semaines, entre les hauts responsables de la sécurité lors de réunions secrètes saoudiennes et israéliennes menées dans la ville touristique de Niaom dans le nord de l’Arabie saoudite, où se sont également rencontrés le Premier ministre Netanyahu, le prince héritier saoudien Ben Salman et le secrétaire d’État américain Pompeo. Selon les mêmes sources américaines citées dans le rapport, ces réunions se sont déroulées en pleine connaissance de cause et avec le soutien de hauts responsables de Washington. 

Le rapport indique également que contrairement à l’exercice de pression saoudo-israélienne sur l’administration Trump pour lancer une attaque contre l’Iran, les représentants des Émirats arabes unis n’ont pas pris part aux réunions tenues selon ces informations, malgré une demande qui leur a été envoyée par Israël et l’Arabie saoudite. 

Selon le rapport, les émirats se sont également abstenus de prendre position devant l’administration américaine concernant la nécessité d’une attaque militaire contre l’Iran, en raison de la réticence d’Abou Dhabi à laisser se détériorer davantage ses relations avec Téhéran, qui sont déjà au plus bas.

israelhayom.co.il

Laisser un commentaire